Adaptation au changement climatique

Changer la langue
Document Dernière modification 16/01/2019
Le changement climatique est déjà une réalité et devrait se poursuivre: hausse des températures, modifications du régime des précipitations, fonte des glaciers et de la neige, et élévation du niveau de la mer. Des phénomènes climatiques extrêmes entraînant des catastrophes telles qu’inondations et sécheresses deviendront plus fréquents et plus intenses dans de nombreuses régions. L’incidence qu’auront ces changements sur l’état ainsi que la vulnérabilité des écosystèmes, des secteurs économiques, dela santé humaine et du bien être diffèrent à travers l’Europe. Même si les efforts mondiaux visant à réduire les émissions s’avèrent efficaces, certains changements climatiques sont inévitables; il est dès lors nécessaire de mettre en place des actions complémentaires permettant de s’adapter à leurs incidences.

Afin d’éviter les conséquences les plus dommageables du changement climatique, les pays qui ont signé la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) ont convenu de limiter la hausse de la température moyenne mondiale à moins de 2°C par rapport à l’époque préindustrielle. Pour atteindre cet objectif, les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent atteindre leur plafond dès que possible et diminuer rapidement ensuite. Pour plus d’informations, voir les politiques mondiales en matière de changement climatique.

L’UE et les autres pays membres de l’EEE adoptent une série de mesures visant à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Les politiques d’adaptation complètent ces efforts.

Incidence et vulnérabilité

Les hausses de température les plus marquées en Europe ont été observées dans la partie méridionale en été et dans la région arctique en hiver; les précipitations ont diminué dans le sud de l’Europe et augmenté dans le nord. Les prévisions d’augmentations de l’intensité et de la fréquence des vagues de chaleur et des inondations, de même que la modification de la répartition de certaines maladies infectieuses et du pollen, peuvent avoir des répercussions négatives sur la santé humaine. Le changement climatique exerce une pression supplémentaire sur les écosystèmes et provoque une migration vers le nord ou en altitude de nombreuses espèces végétales et animales. Cela a des répercussions sur des secteurs tels que l’agriculture, la sylviculture, la production d’énergie, le tourisme et les infrastructures en générale; la plupart des répercussions projetées en Europe sont négatives.

Les régions européennes, y compris les zones urbaines, les plus vulnérables au changement climatique sont notamment :

  • l’Europe méridionale et le bassin méditerranéen;
  • les zones montagneuses;
  • les zones côtières, les deltas et les plaines inondables;
  • le Grand Nord européen et l’Arctique.

L’adaptation est nécessaire, en anticipant les effets du changement climatique et en prenant des mesures appropriées pour éviter ou en minimiser les répercussions. Des stratégies et actions sont nécessaires au niveau local, national, international et de l’UE. L’intégration dans d’autres domaines politiques, tels que les écosystèmes et la gestion de l’eau, la réduction des risques de catastrophes, la gestion des zones côtières, l’agriculture et le développement rural, les services de santé, la planification urbaine et le développement régional, est essentielle et de plus en plus fréquente. Parmi ces mesures figurent des mesures technologiques, des mesures basées sur les écosystèmes ainsi que des mesures portant sur les changements de comportement.

Politiques de l’UE

La Commission européenne a publié une stratégie de l’UE relative à l’adaptation au changement climatique en avril 2013. Cette stratégie comporte trois objectifs principaux:

  • Favoriser l’action au niveau des États membres: inciter tous les États membres à adopter des stratégies d’adaptation globales et accorder des subventions pour aider au développement des capacités et au renforcement de l’action en faveur de l’adaptation. Soutenir l’adaptation dans les villes en lançant un engagement volontaire basé sur l’initiative du Pacte des maires (devenu en 2015 la Convention des maires sur l’énergie et le climat).
  • Intégrer la résilience au climat dans l’action de l’UE:promouvoir l’adaptation dans les secteurs les plus vulnérables, tels que la politique agricole, la politique de la pêche et la politique de cohésion, améliorer la résilience des infrastructures européennes et promouvoir l’utilisation des assurances contre les catastrophes d’origine naturelle et humaine.
  • Favoriser une prise de décision éclairéeen améliorant les connaissances sur l’adaptation et en développant la plate-forme européenne d’adaptation au climat (Climate-ADAPT).

Un nombre croissant de pays membres de l’EEE ont adopté une stratégie d’adaptation nationale et plusieurs ont élaboré et mis en œuvre des plans d’action nationaux en matière d’adaptation. Des stratégies et mesures ont également vu le jour dans de nombreuses villes et dans des régions transnationales à travers l’Europe, y compris dans les régions de la mer Baltique, des Carpates et des Alpes.

Activités de l’AEE

L’AEE soutient le développement et la mise en œuvre des stratégies d’adaptation au changement climatique en Europe, l’évaluation des politiques mises en place par l’UE et le développement de stratégies à long terme visant à s’adapter au changement climatique et à réduire les risques de catastrophes en fournissant les informations pertinentes. Les informations de l’AEE (observations, indicateurs, évaluations, projections) se concentrent principalement sur le changement climatique, les incidences, la vulnérabilité et les actions d’adaptation menées en Europe.

L’AEE travaille en étroite collaboration avec la Commission européenne (DG Action pour le climat, le Centre commun de recherche, Eurostat), ainsi qu’avec les experts du centre thématique européen sur les conséquences, la vulnérabilité et l’adaptation au changement climatique (ETC/CCA) et avec son réseau de pays (Eionet). L’AEE collabore également, entre autres, avec le service Copernicus de surveillance du changement climatique, l’ECDC, OMS Europe, SIPC Europe, l’OCDE et le GIEC.

Ses activités et produits principaux comprennent l’évaluation des incidences du changement climatique et des vulnérabilités en Europe et l’analyse des stratégies et plans d’action nationaux, urbains et sectoriels en matière de changement climatique. L’AEE tient et gère également la plate-forme européenne d’adaptation au changement climatique (Climate-ADAPT).

Liens connexes

Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat

Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques

Direction générale Action pour le climat de la Commission européenne

Centre commun de recherche de la Commission européenne

Centre thématique européen sur les incidences du changement climatique, la vulnérabilité et l’adaptation

Service Copernicus de surveillance du changement climatique

Centre européen de prévention et de contrôle des maladies

Organisation mondiale de la santé Europe

Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes 

Geographic coverage

Temporal coverage

Actions de document
Mots-clés associés : ,
Abonnements
Inscrivez-vous pour recevoir nos rapports (imprimés et/ou électroniques) et nos bulletins trimestriels.
Suivez-nous