Carte mondiale des aérosols

La « poussière africaine » en provenance du Sahara est l’une des sources naturelles de particules dans l’air. Les conditions climatiques extrêmement sèches et chaudes du Sahara créent une turbulence, qui peut projeter la poussière à une altitude allant jusqu’à 4 à 5 km. Les particules peuvent rester à cette altitude pendant des semaines ou des mois, et sont souvent emportées jusqu’en Europe.

En savoir plus

Dublin s’attaque aux conséquences de la pollution atmosphérique sur la santé

Martin Fitzpatrick est un agent principal de l’Hygiène du milieu de l’unité de contrôle de la qualité de l’air et de lutte contre le bruit au sein du conseil municipal de Dublin, en Irlande. Il est aussi le point de contact à Dublin pour un projet pilote mené par la direction générale de l’environnement de la Commission européenne et l’AEE ayant pour objectif l’amélioration de la mise en oeuvre de la législation sur l’air. Nous lui avons demandé comment Dublin faisait face aux problèmes de santé liés à la mauvaise qualité de l’air.

En savoir plus

Une affaire de chimie

La chimie de notre atmosphère est complexe. L’atmosphère se compose de couches de densité et de composition chimique différentes. Nous avons interrogé le professeur David Fowler, du Centre pour l’écologie et l’hydrologie au Conseil britannique de recherche sur l’environnement naturel, sur les polluants atmosphériques et les processus chimiques dans notre atmosphère ainsi que sur l’impact sur notre santé et sur l’environnement.

En savoir plus

La législation européenne sur l’air

La pollution de l’air n’est pas partout la même. Différents polluants sont relâchés dans l’atmosphère par des sources très diverses. Une fois dans l’atmosphère, ils peuvent se transformer en d’autres polluants et se disperser dans le monde. Concevoir et mettre en oeuvre des politiques prenant en compte cette complexité ne sont pas tâche facile. Ce qui suit est un aperçu de la réglementation de l’air dans l’Union européenne.

En savoir plus

Développer nos connaissances sur l’air

Notre connaissance et notre compréhension de la pollution de l’air se développe chaque année. Nous avons un réseau de plus en plus important de stations de contrôle nous fournissant des données sur une grande variété de polluants atmosphériques, des données qui sont complétées par les résultats des modèles de qualité de l’air. Nous devons maintenant faire en sorte que les connaissances scientifiques et les politiques continuent à progresser de concert.

En savoir plus

La qualité de l’air intérieur

Nombre d’entre nous passons jusqu’à 90 % de notre temps en intérieur, à la maison, au travail ou à l’école. La qualité de l’air que nous respirons en intérieur a également un impact direct sur notre santé. Qu’est-ce qui détermine la qualité de l’air intérieur ? Existe-t-il une différence entre les polluants atmosphériques intérieurs et les polluants atmosphériques extérieurs ? Comment pouvons-nous améliorer la qualité de l’air intérieur ?

En savoir plus

Le changement climatique et l’air

Notre climat change. De nombreux gaz responsables du changement climatique sont également des polluants atmosphériques courants qui affectent notre santé et l’environnement. À bien des égards, l’amélioration de la qualité de l’air peut également favoriser les efforts entrepris pour atténuer le changement climatique et vice versa. Mais cela n’est pas systématique. Le défi auquel nous faisons face est donc de garantir que nos politiques de l’air et du climat se concentrent sur des scénarios gagnant-gagnant.

En savoir plus

L’air en Europe aujourd’hui

L’Europe a amélioré la qualité de son air au cours des dernières décennies. Les émissions de certains polluants ont été réduites avec succès mais les particules et la pollution à l’ozone en particulier présentent toujours de sérieux risques pour la santé des Européens.

En savoir plus

Cet air que nous respirons

Nous respirons de notre naissance à notre mort. Respirer est un besoin vital et constant, non seulement pour nous mais pour toute forme de vie sur terre. Nous sommes tous concernés par la mauvaise qualité de l’air car elle nuit à notre santé et à la santé de l’environnement, ce qui entraîne des pertes économiques. Mais de quoi se compose l’air que nous respirons et d’où proviennent les différents polluants atmosphériques ?

En savoir plus

Bâtir des liens entre la science, les politiques et le public

L’atmosphère, les modèles climatiques et les variations saisonnières ont été des sujets d’observations et de fascinations depuis longtemps. Au IVe siècle av. J.-C. , dans son traité intitulé Météorologie, le grand philosophe Aristote a rassemblé ses observations non seulement sur les conditions météorologiques, mais aussi les sciences de la Terre en général. Jusqu’au XVIIe siècle, l’air symbolisait le vide. On pensait que l’air ne pesait rien jusqu’à ce que Galilée prouve scientifiquement le contraire.

En savoir plus

L'eau dans la ville

Avec la croissance de la population, l'urbanisation et le développement économique, la demande en eau douce augmente dans toutes les zones urbaines d’Europe. Parallèlement, le changement climatique et la pollution influent également sur la quantité d’eau disponible pour les résidents des villes. Comment les villes d'Europe peuvent-elles continuer à fournir de l'eau douce propre à leurs résidents?

En savoir plus

De l'eau pour l'agriculture

Nous avons besoin de nourriture et d'eau douce propre pour produire notre nourriture. En raison de la demande croissante par les activités humaines d'une part et du changement climatique d'autre part, de nombreuses régions, en particulier dans le Sud, éprouvent des difficultés à trouver les quantités d'eau douce nécessaires à la satisfaction de leurs besoins. Comment pouvons-nous continuer à cultiver sans assoiffer la nature? Une utilisation plus efficace de l'eau dans l'agriculture y contribuerait certainement.

En savoir plus

Vivre dans une société de consommation

Plusieurs décennies de croissance relativement stable en Europe ont changé notre façon de vivre. Nous produisons et consommons une plus grande quantité de biens et de services. Nous voyageons plus et vivons plus longtemps. Cependant, les effets de nos activités économiques nationales et internationales sur l’environnement sont devenus plus importants et plus visibles. Appliquées consciencieusement, les réglementations environnementales donnent des résultats sur le terrain. Pourtant, en réfléchissant à ce qui a changé au cours des vingt dernières années, pouvons-nous dire que nous faisons de notre mieux?

En savoir plus

De la mine à la décharge, et au-delà

Presque tout ce que nous consommons et produisons a un impact sur l’environnement. Au quotidien, lorsque nous choisissons d’acheter certains produits ou services, rares sont les fois où nous pensons à leur impact sur l’environnement. Le prix indiqué sur l’étiquette est loin de refléter le vrai coût du produit. Mais nous pouvons faire beaucoup de choses pour consommer et produire en protégeant mieux l’environnement.

En savoir plus

Les déchets au Groenland

Que nous vivions dans des villes densément peuplées ou dans des hameaux isolés, nous produisons des déchets. Restes de nourriture, composants électroniques, piles, papiers, bouteilles en plastique, vêtements, vieux meubles : tous doivent être mis au rebut. Certains sont réutilisés ou recyclés, d’autres finissent brûlés pour produire de l’énergie ou sont mis en décharge. Il n’existe aucune méthode de gestion des déchets susceptible de convenir partout. Nous devons tenir compte des circonstances locales. Après tout, les déchets sont d’abord un problème local. Voici comment le gouvernement du Groenland gère le problème des déchets dans un pays à la population peu nombreuse, aux villages très éloignés les uns des autres et au manque d’infrastructure routière.

En savoir plus

Local et mondial

Local et mondial

04/06/2012

Face à la pénurie ou aux pressions croissantes exercées sur des ressources vitales telles que l’eau et le sol, la question de savoir qui décide peut être aussi importante que de savoir comment sont gérées et utilisées les ressources naturelles. La coordination mondiale est souvent essentielle, mais sans l’acceptation et l’implication locale, rien ne peut être accompli sur le terrain.

En savoir plus

Déchets alimentaires

Environ un tiers des aliments produits dans le monde sont perdus ou gaspillés. Quand on sait que plus d’un milliard de personnes dans le monde se couchent en ayant faim, il est impossible de ne pas s’interroger sur ce qui peut être fait. Mais les denrées gaspillées ne représentent pas seulement une opportunité manquée de nourrir les affamés. C’est aussi une perte substantielle d’autres ressources, notamment en sol, eau, énergie, et main-d’œuvre.

En savoir plus

Une vision européenne de la durabilité

Grâce à une série de mesures législatives, les décideurs politiques de l’UE souhaitent que l’Europe « rentabilise » davantage ses ressources. Mais comment l’Europe peut-elle trouver un équilibre entre l’économie et la nature? Dans le contexte de la conférence Rio+20, que signifie le concept de développement durable pour l’UE et les pays en développement? Voici un point de vue.

En savoir plus

Trouver le « juste » prix

De nombreux pays en développement centrent leur économie sur l’exploitation des ressources naturelles afin de sortir leur population de la pauvreté, au risque d’endommager les systèmes naturels dont ils dépendent. Les solutions à court terme compromettent souvent le bien-être à long terme des populations. Les gouvernements peuvent-ils aider les marchés à établir le « juste » prix des services que rend la nature et influencer ainsi les choix économiques? Examinons les conséquences pour le Burkina Faso de l’utilisation de l’eau dans la production du coton.

En savoir plus

Est-ce du « bon sens » commercial?

Petites entreprises ou multinationales, beaucoup cherchent à savoir comment conserver ou élargir leurs parts de marché. Dans le contexte d’une forte concurrence mondiale, la quête de la durabilité ne consiste pas simplement à « verdir » l’image de l’entreprise et à réduire les coûts de production. Elle peut être synonyme de nouveaux secteurs d’activité.

En savoir plus

Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100