suivant
précédent
éléments

Article

Ensemble, nous pouvons aller de l’avant: bâtir une planète durable après la crise du coronavirus

Changer la langue
Article Publié 23/06/2020 Dernière modification 03/07/2020
4 min read
Photo: © Juan Miguel, REDISCOVER Nature/EEA
Comment pouvons-nous construire un monde plus durable et plus résilient à la suite de la crise du coronavirus? En cette période difficile où seront prises des décisions fondamentales en matière de relance, lesquelles seront déterminantes pour notre avenir, l’Agence européenne pour l’environnement rassemblera les connaissances sur le coronavirus et sur l’environnement et contribuera à un débat éclairé.

Les décès dus au coronavirus dans le monde ont malheureusement dépassé la barre des 400 000 victimes et ce nombre continue encore d’augmenter, bien que plus rapidement dans certaines régions que dans d’autres. Les coûts et les risques associés à la COVID-19 sont bien réels et appellent à une action et une solidarité mondiales.

Pour enrayer la propagation du virus, de nombreux pays, dont la quasi-totalité des États membres de l’UE, ont adopté des mesures de confinement strictes. Certains pays ont réussi à faire baisser les taux de contamination et commencent à déconfiner prudemment. Après ces premiers mois consacrés à l’étude des conséquences sanitaires et des solutions d’urgence, il est également devenu évident que les conséquences économiques de la pandémie sont considérables et qu’elles se feront sentir pendant des années. Les gouvernements canalisent les dépenses publiques pour tenter d’atténuer les effets les plus graves et stimuler l’économie. Ces fonds seront-ils utilisés pour revenir au monde tel qu’il était avant la crise du coronavirus ou pour bâtir un monde durable et équitable?

Le plan de relance européen confirme la voie de la durabilité

L’Europe a clairement fait part de son choix: une Europe verte, numérique et résiliente. Dans le cadre du pacte vert pour l’Europe, la Commission européenne avait déjà proposé une transition ambitieuse et juste vers une durabilité sur le long terme, en plaçant les préoccupations environnementales et climatiques au centre de son programme. D’importants trains de mesures, notamment les stratégies Biodiversité et De la ferme à la table récemment proposées, ont été mis en place pour concrétiser cette vision.

L’Europe a clairement fait part de son choix: une Europe verte, numérique et résiliente

Ces priorités sont aussi clairement traduites dans la proposition de budget pluriannuel de l’UE de 1 100 milliards d’EUR pour 2021-2027. Dans le cadre d’un plan de relance visant à sortir de cette crise économique, la Commission européenne a récemment proposé un nouvel instrument financier supplémentaire baptisé «Next Generation EU» (UE Nouvelle Génération), d’un montant de 750 milliards d’EUR. S’inscrivant dans le cadre d’objectifs politiques bien définis, ces fonds peuvent aider l’Europe à transformer son économie tout en atteignant la neutralité climatique et la durabilité tout en s’attaquant aux inégalités sociales.

Tout au long de la période de transition, les connaissances joueront un rôle majeur pour garantir que ces fonds sont alloués à des actions cohérentes allant dans le sens de cette vision commune.

Un corpus de connaissances grandissant à l’appui des décisions de transition

Il faudra à la communauté mondiale des années, voire des décennies, pour constater et évaluer toute l’ampleur de cette crise, depuis l’évolution démographique et les inégalités jusqu’à l’utilisation des ressources, en passant par les tendances en matière d’émissions polluantes. Certaines indications permettent déjà cependant d’anticiper la manière dont les mesures de lutte contre le coronavirus pourraient affecter l’environnement à court et à long terme.

L’un des premiers résultats quantifiables des mesures liées au coronavirus a été une amélioration de la qualité de l’air. Grâce à la réduction du trafic routier, de nombreuses villes européennes confinées ont observé une réduction des concentrations de certains polluants atmosphériques clés. Pour comprendre l’ampleur de ces améliorations, l’AEE a surveillé les concentrations moyennes hebdomadaires de dioxyde d’azote et, dans certaines villes, les concentrations étaient inférieures de plus de 50 % à celles relevées la même semaine en 2019. Nous pouvons également escompter une réduction des nuisances sonores dues au transport routier. Toutefois, à mesure que les activités économiques redémarrent, ces améliorations risquent de s’inverser.

La réduction des niveaux d’activités économiques devrait également se traduire par une diminution des émissions de gaz à effet de serre en 2020. Une évaluation exhaustive, fondée sur des données concrètes, sera disponible fin 2021. Tout comme la qualité de l’air, la chute drastique des émissions devrait certainement rebondir à mesure que l’économie entame sa relance.

Dans le monde entier, on rapporte que la faune et la flore sauvages regagnent un peu des terrains moins perturbés par les activités humaines, ou que davantage de plastiques à usage unique sont abandonnés dans l’environnement. Les chercheurs et les autorités publiques d’Europe et du monde entier élaborent des initiatives visant à identifier et à valider ces tendances.

Afin de nous assurer que nous restons sur la voie d’un continent et d’une planète durables et neutres pour le climat, nous partagerons le corpus grandissant des connaissances détenu par l’AEE et nos partenaires, et animerons un débat éclairé sur notre nouvelle plateforme: Post-Corona Planet.

Une planète, une communauté

Nous traversons une période difficile. Tout ce qui nous entoure a changé à un rythme sans précédent et dans un court laps de temps: les interactions sociales, la vie professionnelle, l’éducation, les vacances, les perspectives d’emploi et la connectivité numérique. L’avenir est également rempli de nombreuses incertitudes. Or, en ces temps difficiles, nous ne devrions jamais oublier la force, la résilience et la solidarité impressionnantes dont nous avons fait preuve en tant qu’individus, familles et membres d’une communauté mondiale. Ensemble, nous pouvons agir, innover, nous adapter et aller de l’avant. Nous devons le faire de manière durable.

Hans Bruyninckx

Directeur exécutif de l’AEE

Éditorial publié dans le numéro de juin 2020 du bulletin d’information nº 02/2020 de l’AEE


Permalinks

Geographic coverage

Temporal coverage

Mots-clés

Mots-clés associés :
Mots-clés associés :
Actions de document
Articles
Menu
Abonnements
Inscrivez-vous pour recevoir nos rapports (imprimés et/ou électroniques) et nos bulletins trimestriels.
Suivez-nous