Les nouvelles politiques européennes offrent une occasion unique d’atteindre la durabilité

Ursula von der Leyen, présidente élue de la Commission européenne, a fixé les priorités politiques de son équipe pour les cinq prochaines années. Un pacte vert pour l’Europe, qui définit une action plus ambitieuse face aux crises climatiques et de la biodiversité, est au cœur de son programme. Les politiques européennes s’attaquent de longue date à la dégradation de l’environnement et au changement climatique, alternant succès et échecs. Soutenu par des appels à l’action croissants du public, ce nouveau mandat, avec la nouvelle Commission et le nouveau Parlement, offre une occasion unique d'intensifier et d’accélérer une transition verte et juste pour l’Europe.

En savoir plus

AEE: 25 années de connaissances en expansion pour appuyer les politiques environnementales européennes

L’Union européenne (UE) s’est fixé un ensemble d’objectifs environnementaux et climatiques parmi les plus ambitieux du monde, couvrant un vaste éventail de domaines, depuis la qualité de l’air, la gestion des déchets et la qualité de l’eau jusqu’à l’énergie et aux transports. En se fondant sur les données communiquées par les États membres, l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) permet de suivre les progrès accomplis et de recenser les domaines nécessitant des efforts supplémentaires. Depuis sa création il y a 25 ans, l’AEE ne cesse de développer ses travaux sur les données et les connaissances contribuant à l’élaboration des politiques en Europe.

En savoir plus

Comprendre et agir sur la complexité du changement climatique

Le changement climatique est l’un des plus grands défis de notre temps. Ses effets se font sentir partout dans le monde, avec des répercussions sur les personnes, la nature et l'économie. Pour atténuer le changement climatique, nous devons réduire considérablement les émissions mondiales de gaz à effet de serre. Traduire cet objectif global en mesures concrètes nécessite de comprendre un système complexe. Ce système relie les émissions provenant de différentes sources aux impacts nationaux et régionaux, à la gouvernance mondiale et aux avantages connexes potentiels. L'Agence européenne pour l'environnement s’efforce d’améliorer en permanence les connaissances nécessaires pour concevoir des mesures efficaces sur le terrain.

En savoir plus

Pleins feux sur les émissions de l’aviation et du transport maritime

L’Agence européenne pour l’environnement (AEE) a récemment publié son rapport annuel sur le mécanisme de rapport sur les transports et l’environnement (TERM), qui est axé cette année sur l’aviation et sur le transport maritime. Ces deux secteurs affichent une croissance rapide, ce qui a également une incidence sur l’environnement, en particulier les émissions. Nous avons demandé à Anke Lükewille, spécialiste de la pollution de l’air à l’AEE, de nous présenter les points saillants du rapport TERM de cette année.

En savoir plus

Suivre les progrès de l’Europe dans la réalisation des objectifs 2020 en matière de climat et d’énergie

L’Union européenne (UE) s’est engagée à atteindre plusieurs objectifs climatiques et énergétiques visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à améliorer l’efficacité énergétique et à stimuler l’utilisation des sources d’énergie renouvelable. Comment l’AEE suit-elle les progrès réalisés par les États membres de l’UE pour atteindre ces objectifs? Nous avons demandé à Melanie Sporer, experte de l’AEE dans le domaine de l’atténuation du changement climatique et de l’énergie, d’expliquer le rôle de l’Agence dans cette tâche. Elle a également présenté les progrès annuels dans le dernier rapport «Trends and Projections» [Tendances et Projections].

En savoir plus

Une meilleure qualité de l’air est bénéfique à la santé humaine et contribue à la lutte contre le changement climatique

La législation, la technologie et l’abandon des combustibles fossiles très polluants dans de nombreux pays ont contribué à améliorer la qualité de l’air en Europe au cours des dernières décennies. Cependant, beaucoup de gens continuent de pâtir de la pollution atmosphérique, surtout dans les villes. Compte tenu de sa complexité, la lutte contre la pollution de l’air exige une action coordonnée à plusieurs niveaux. Afin d’impliquer les citoyens, il est essentiel de leur fournir des informations opportunes d’une manière accessible. L’indice européen de la qualité de l’air, mis en place récemment par nos soins, répond précisément à cet objectif. L’amélioration de la qualité de l’air ne serait pas seulement bénéfique pour notre santé, mais pourrait aussi contribuer à la lutte contre le changement climatique.

En savoir plus

Entretien : l’efficacité énergétique est bénéfique pour nous tous

Les avantages potentiels de l’amélioration de l’efficacité énergétique sont substantiels, non seulement en ce qui concerne les économies d’énergie et la lutte contre le changement climatique, mais aussi la contribution à un ensemble de bénéfices accessoires, dont l’amélioration de la santé humaine et la création d’emplois. Nous avons demandé à Tim Farrell, conseiller senior au Centre sur l’efficacité énergétique de Copenhague, ce qui fonctionnait le mieux pour stimuler l’efficacité énergétique. Il a souligné que des mesures politiques ciblées et des ressources suffisantes pour soutenir la mise en œuvre et la conformité faisaient partie des ingrédients essentiels du succès.

En savoir plus

Favoriser le succès de l’énergie renouvelable propre

Investir dans de l’énergie propre doit aller de pair avec l’efficacité énergétique et les économies d’énergie. Des solutions innovantes peuvent changer fondamentalement la manière dont nous produisons, stockons, transportons et utilisons l’énergie. La transition des combustibles fossiles à une énergie propre et renouvelable pourrait affecter les communautés dépendantes des combustibles fossiles à court terme. Avec des politiques ciblées et des investissements dans de nouvelles compétences professionnelles, l’énergie propre peut offrir des perspectives économiques inédites.

En savoir plus

Vers un avenir électrique?

Un changement discret se dessine actuellement sur les routes européennes. L'utilisation de véhicules électriques devrait prendre son envol dans toute l’Europe. C’est une évolution qui peut préparer la voie à un système de transport routier plus écologique, mais qui peut aussi susciter des difficultés dans deux domaines : répondre à la demande d’énergie et investir dans une infrastructure adéquate.

En savoir plus

Entretien : produire des denrées alimentaires ou des combustibles sur notre sol ?

Il y a une décennie seulement, la production de biocarburants à partir de plantes a été saluée comme une alternative écologique aux combustibles fossiles. On considère depuis peu qu’elle concurrence la production de denrées alimentaires et ne constitue pas toujours une solution efficace dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre ou des polluants atmosphériques. Nous avons évoqué avec Irini Maltsoglou, responsable des ressources naturelles à la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l'agriculture), la production de biocarburants et l’agriculture, et nous lui avons demandé si et comment les biocarburants pouvaient être produits de manière durable.

En savoir plus

L’énergie en Europe : situation actuelle

Les pays européens consomment moins d’énergie qu’il y a dix ans, principalement en raison d'une efficacité énergétique accrue. La dépendance de l’Europe à l’égard des combustibles fossiles a également diminué grâce à des économies d’énergie et à l’adoption plus rapide que prévu des énergies renouvelables. Durant la décennie 2005-2015, la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique de l’UE a presque doublé, passant de 9 % à près de 17 %. Certains secteurs et pays ouvrent la voie à une énergie propre. Cependant, malgré le déclin de leur part de marché, les combustibles fossiles demeurent la source d’énergie dominante en Europe.

En savoir plus

Éditorial – Façonner l’avenir énergétique de l’Europe: une énergie propre, intelligente et renouvelable

Notre qualité de vie dépend, entre autres, d’un approvisionnement énergétique fiable à un prix raisonnable. Nous utilisons de l’énergie pour chauffer et refroidir nos maisons, faire cuire et conserver notre nourriture, voyager et construire des écoles, des hôpitaux et des routes. Nous utilisons des machines pour mener à bien de nombreuses tâches, ce qui contribue à notre richesse et à notre bien-être, et les machines ont besoin d’énergie. Pour obtenir la majeure partie de l'énergie que nous utilisons, nous continuons à brûler des combustibles fossiles. De plus, nous gaspillons une part substantielle de cette énergie avant et pendant son utilisation.

En savoir plus

Financement climatique: des ressources pour une Europe bas-carbone, résiliente aux changements climatiques

Notre climat change. Nous devons réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) afin de freiner la progression du changement climatique, et dans le même temps, prendre des mesures destinées à nous préparer aux impacts actuels et à venir. Ces deux volets d'action exigent une réorientation sans précédent des investissements. Ce constat a été validé par les conférences de Paris, et plus récemment, de Marrakech, sur le climat. Le secteur financier peut et sera appelé à jouer un rôle déterminant, en soutenant la transition de l'Europe vers une économie à faibles émissions de carbone et résiliente aux changements climatiques.

En savoir plus

Au-delà de Paris: faire de l'économie à faible émissions de carbone une réalité

En décembre dernier à Paris, le monde s'est fixé un objectif ambitieux : contenir l'élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels et poursuivre l'action menée pour limiter l'élévation de la température à 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels. Lors du sommet du G20 plus tôt ce mois-ci, la Chine et les États-Unis ont annoncé leur engagement formel à rejoindre l'accord de Paris. C'est une étape importante dans le cadre de l'effort international qui vise à réduire les émissions des gaz à effet de serre et à limiter le réchauffement climatique. Néanmoins, les engagements actuels de réduction qu'ont assumés jusqu'à ce jour les pays signataires ne sont pas suffisants pour atteindre cet objectif ambitieux.

En savoir plus

Véhicules électriques: vers un système de mobilité durable

La société moderne dépend de la circulation des biens et des personnes, mais nos systèmes de transport actuels ont des impacts négatifs sur la santé humaine et sur l'environnement. Nous avons discuté avec Magdalena Jóźwicka, responsable de projet pour un prochain rapport sur les véhicules électriques, à propos des bénéfices et des défis pour l'environnement résultant de l'utilisation de l'électricité comme alternative aux carburants classiques pour les véhicules.

En savoir plus

Une gestion durable est essentielle pour des forêts saines en Europe

Les forêts en Europe nous procurent des services essentiels : air pur, eau propre, stockage naturel de carbone, bois, aliments et autres produits. Elles abritent bon nombre d’espèces et d’habitats. Nous avons discuté des défis auxquels sont confrontées les forêts d’Europe avec Annemarie Bastrup-Birk, chef de projet Forêts et environnement à l’Agence européenne pour l’environnement.

En savoir plus

Accord sur le climat: vers un monde à faible intensité de carbone et résilient au changement climatique

L'accord sur le climat signé à Paris par 195 pays est le premier accord universel juridiquement contraignant de ce type. L'accord de Paris est le résultat de plusieurs années de préparation, de dialogue et de sensibilisation croissante à la nécessité de s'attaquer aux impacts actuels et potentiels du changement climatique. Il s'agit d'une étape significative et prometteuse vers un monde à faible intensité de carbone et résilient au changement climatique. Il envoie également un signal clair aux responsables politiques et aux entreprises pour délaisser les combustibles fossiles et investir dans des actions en faveur de l'énergie propre et des mesures d'adaptation.

En savoir plus

Le changement climatique et les investissements

Les mesures visant à atténuer le changement climatique et s'y adapter sont souvent considérées comme coûteuses et sont perçues comme une charge supplémentaire pour l'économie. Mais les pays européens investissent déjà des fonds publics et privés dans le domaine de la recherche, des infrastructures, de l'agriculture, de l'énergie, du transport, du développement urbain, de la protection sociale, de la santé et de la préservation de la nature. Nous pouvons veiller à ce que les dépenses actuelles dans ces domaines favorisent la prise de décisions durables et respectueuses du climat qui contribueront à la création de nouveaux emplois.

En savoir plus

Atténuer le changement climatique

2014 a été une année record en ce qui concerne la chaleur. C'est également une année de plus dans une série de décennies de plus en plus chaudes. Afin de limiter le réchauffement de la planète à 2 °C au-dessus des niveaux de l'ère préindustrielle et de réduire autant que possible les effets du changement climatique, il est nécessaire de diminuer considérablement les émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Si les gouvernements peuvent fixer des objectifs, c'est en fin de compte à l'industrie, aux entreprises, aux autorités locales et aux ménages qu'il incombe d'agir. L'action à mener doit avoir pour objectif de réduire les émissions, de stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, de mettre fin à l'élévation des températures et de limiter le changement climatique.

En savoir plus

Sol et changement climatique

Le sol est un élément important — et souvent négligé — du système climatique. Il s'agit du deuxième plus grand réservoir de carbone, ou «puits», après les océans. Suivant la région considérée, le changement climatique pourrait entraîner le stockage d'une quantité plus importante de carbone dans les végétaux et dans le sol à la suite de la croissance végétale, ou provoquer l'émission de plus grandes quantités de carbone dans l'atmosphère. La restauration des principaux écosystèmes terrestres et une utilisation durable de la terre dans les zones urbaines et rurales peuvent nous aider à atténuer les effets du changement climatique et à nous adapter à celui-ci.

En savoir plus

Actions de document