Gouvernance: l’eau en mouvement

L’eau est constamment en mouvement. Elle facilite également le mouvement des navires, des poissons et de tous les animaux et végétaux qui vivent dans l’eau. La santé des rivières, des lacs et des océans doit prendre en compte les mouvements de l’eau à travers les frontières géopolitiques. De ce fait, la coopération régionale et internationale est profondément enracinée dans les politiques de l’Union européenne concernant l’eau depuis les années 1970.

En savoir plus

Interview — Malte: la rareté de l’eau fait partie du quotidien

Malte est l’un des 10 pays au monde les plus affectés par un déficit en eau. Que faire lorsque la nature ne satisfait qu’à la moitié des besoins en eau de votre population? Malte «produit» de l’eau propre et s’efforce de veiller à ce qu’aucune goutte ne soit gaspillée. Nous avons discuté avec Manuel Sapiano, de l’Agence de l’énergie et de l’eau de Malte, des nouvelles technologies, de l’eau pour les ménages et l’agriculture, et des eaux de baignade intactes qui entourent l’île.

En savoir plus

Gros plan: l’eau dans la ville

Nous considérons souvent un approvisionnement fiable en eau potable comme normal. Nous ouvrons le robinet et de l’eau potable jaillit. Nous l’utilisons et l’eau «sale» s’évacue dans la canalisation. Pour une grande majorité d’Européens, l’eau que nous utilisons à la maison est potable et disponible 24 h/24. Le bref moment entre le robinet et la canalisation ne représente qu’une infime partie de son long voyage. Gérer l’eau dans une ville va au-delà des simples réseaux publics de distribution d’eau. Le changement climatique, l’expansion urbaine et les altérations des bassins hydrographiques sont autant de facteurs qui peuvent donner lieu à des crues plus fréquentes et plus dévastatrices, laissant les autorités face à un problème toujours plus grand.

En savoir plus

Entretien: les Néerlandais font de la place pour le fleuve

La nature et l’eau vont de pair. C’est de ce postulat qu’est né le programme néerlandais «Ruimte voor de Rivier» (littéralement, «de la place pour le fleuve» en français). Cette approche de retour à l’essentiel fait désormais office de modèle mondial en termes de gestion de l’eau et de protection contre les risques élevés d’inondations dues au changement climatique. Les récentes inondations les plus graves de 1993 et 1995 ont donné lieu à une prise de conscience, selon M. Willem Jan Goossen du ministère néerlandais de l’infrastructure et de la gestion des eaux. Nous lui avons demandé ce que représente le programme en termes de protection durable contre les crues.

En savoir plus

Changement climatique et eau: océans plus chauds, inondations et sécheresses

Le changement climatique accroît la pression sur les masses d’eau. Des inondations et sécheresses à l’acidification des océans et à l’élévation du niveau des mers, les incidences du changement climatique sur l’eau devraient s’intensifier dans les prochaines années. Ces changements suscitent des mesures en Europe. Les villes et les régions s'adaptent déjà, en ayant recours à des solutions plus durables, fondées sur la nature, afin d’atténuer les conséquences des inondations et en utilisant l’eau de manière plus intelligente, plus durable, pour nous permettre de vivre avec les sécheresses.

En savoir plus

Gros plan: un océan de plastique

Le plastique entrant dans la production de masse a été introduit autour du milieu du siècle dernier et présenté comme un matériau miracle en raison de ses propriétés: léger, façonnable, durable et résistant. Depuis lors, la production de plastique a augmenté rapidement, conférant de nombreux avantages à la société. Aujourd’hui, soit près de 70 ans plus tard, la production annuelle de plastique est de plus de 300 millions de tonnes, et nous avons commencé à comprendre le véritable héritage que nous laissent ces produits: ils ne «disparaîtront» jamais entièrement de l’environnement.

En savoir plus

La vie sous l’eau est gravement menacée

La vie dans les masses d’eau douce et les mers régionales d’Europe se porte mal. Le mauvais état des écosystèmes a une incidence directe sur bon nombre d’animaux et de végétaux qui vivent dans l’eau, et affectent d’autres espèces ainsi que les humains qui dépendent d’une eau propre. L’état environnemental des mers de l’Europe est inquiétant, principalement en raison de la surpêche et du changement climatique, tandis que les masses d’eau douce souffrent d’un excès de nutriments et d’habitats dégradés. La pollution chimique dégrade les eaux terrestres comme les eaux marines.

En savoir plus

L’exploitation de l’eau en Europe: des enjeux quantitatifs et qualitatifs

Les Européens utilisent des milliards de mètres cubes d’eau chaque année, non seulement pour boire, mais également pour l’agriculture, la fabrication, le chauffage et le refroidissement, pour le tourisme ou encore d’autres secteurs de services. En présence de centaines de lacs d’eau douce, de fleuves et de sources d’eaux souterraines, l’approvisionnement en eau en Europe pourrait sembler inépuisable. Cependant, la croissance démographique, l’urbanisation, la pollution et les conséquences du changement climatique, notamment des sécheresses persistantes, font peser une énorme pression sur les approvisionnements en eau en Europe et sur leur qualité.

En savoir plus

Éditorial: l’eau propre, c’est la vie, la santé, la nourriture, les loisirs, l’énergie, etc.

L’eau couvre plus de 70 % de la surface de la Terre. C’est dans l’eau que la vie sur Terre a commencé; il n’est, dès lors, pas étonnant que tous les êtres vivants de notre planète bleue aient besoin d’eau. L’eau est, en effet, beaucoup de choses: elle est un besoin vital, un lieu d’habitation, une ressource locale et mondiale, un couloir de transport et un facteur de régulation du climat. Par ailleurs, au cours de ces deux derniers siècles, elle est devenue la destination finale de nombreux polluants rejetés dans la nature et une nouvelle source riche en minéraux à exploiter. Pour continuer à profiter des avantages d’une eau propre et d’océans et de cours d’eau sains, nous devons radicalement changer notre façon d’utiliser et de traiter l’eau.

En savoir plus

Le mercure: une menace persistante pour l’environnement et la santé des citoyens

De nombreuses personnes associent toujours le mercure aux thermomètres, et la plupart d’entre elles ont également conscience de sa toxicité. En Europe, en raison de sa nocivité, le mercure est peu à peu retiré des produits. En revanche, il est toujours très présent dans l’air, l’eau, les sols et les écosystèmes. Le mercure pose-t-il toujours problème et quelles sont les solutions apportées? Nous avons interrogé M. Ian Marnane, expert de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) dans le domaine de l’industrie et de l’utilisation des ressources durables.

En savoir plus

Vers des mers et des océans sains et productifs en Europe et au-delà

La faune et la flore marines, le climat mondial, notre économie et notre bien-être social dépendent tous de mers et d’océans sains. En dépit de certaines améliorations, nos évaluations indiquent que la façon dont nous exploitons actuellement les mers et les océans d’Europe et au-delà n’est pas durable. Le changement climatique et la compétition pour les ressources naturelles s’ajoutent aux pressions exercées sur le milieu marin. Les politiques et mesures européennes pourraient entraîner des améliorations plus sensibles si leur application se fondait sur une approche de gestion écosystémique et si elles étaient soutenues par un cadre de gouvernance mondiale des mers et des océans.

En savoir plus

L'eau dans la ville

Avec la croissance de la population, l'urbanisation et le développement économique, la demande en eau douce augmente dans toutes les zones urbaines d’Europe. Parallèlement, le changement climatique et la pollution influent également sur la quantité d’eau disponible pour les résidents des villes. Comment les villes d'Europe peuvent-elles continuer à fournir de l'eau douce propre à leurs résidents?

En savoir plus

De l'eau pour l'agriculture

Nous avons besoin de nourriture et d'eau douce propre pour produire notre nourriture. En raison de la demande croissante par les activités humaines d'une part et du changement climatique d'autre part, de nombreuses régions, en particulier dans le Sud, éprouvent des difficultés à trouver les quantités d'eau douce nécessaires à la satisfaction de leurs besoins. Comment pouvons-nous continuer à cultiver sans assoiffer la nature? Une utilisation plus efficace de l'eau dans l'agriculture y contribuerait certainement.

En savoir plus

Local et mondial

Local et mondial

04/06/2012

Face à la pénurie ou aux pressions croissantes exercées sur des ressources vitales telles que l’eau et le sol, la question de savoir qui décide peut être aussi importante que de savoir comment sont gérées et utilisées les ressources naturelles. La coordination mondiale est souvent essentielle, mais sans l’acceptation et l’implication locale, rien ne peut être accompli sur le terrain.

En savoir plus

Trouver le « juste » prix

De nombreux pays en développement centrent leur économie sur l’exploitation des ressources naturelles afin de sortir leur population de la pauvreté, au risque d’endommager les systèmes naturels dont ils dépendent. Les solutions à court terme compromettent souvent le bien-être à long terme des populations. Les gouvernements peuvent-ils aider les marchés à établir le « juste » prix des services que rend la nature et influencer ainsi les choix économiques? Examinons les conséquences pour le Burkina Faso de l’utilisation de l’eau dans la production du coton.

En savoir plus

Les alpes

Les alpes

22/03/2010

Impacts actuels du changement climatique en Europe

En savoir plus

L'eau que nous mangeons – le lourd tribut de l'agriculture irriguée

L'agriculture utilise une part importante et croissante des ressources en eau de l'Europe, au risque de provoquer des pénuries d'eau et d'endommager les écosystèmes. Pour permettre une utilisation durable de l'eau, il faut offrir aux agriculteurs des incitants financiers adéquats, des conseils et de l'aide.

En savoir plus

Si le puits se tarit - L'adaptation au changement climatique et le problème de l'eau

« Notre eau est coupée une à deux fois par mois, parfois plus », raconte Barış Tekin depuis son appartement à Beşiktaş, un quartier historique d'Istanbul, où il vit avec sa femme et sa fille. « Nous avons environ 50 litres d'eau en bouteille dans l'appartement pour laver et nettoyer, juste au cas où. Si l'eau est coupée pendant une période plus longue, nous nous rendons chez mon père ou chez les parents de ma femme », explique Barış, professeur en économie à l'université de Marmara.

En savoir plus

Des poissons en eau trouble - La gestion marine dans le contexte du changement climatique

Une histoire de pêcheurs Durant la nuit du 6 octobre 1986, des pêcheurs de homards de la petite ville de Gilleleje, au nord de Copenhague, exerçant leur activité dans le Cattégat, ont trouvé leurs filets remplis de langoustines. Bon nombre des crustacés étaient morts ou mourants. Environ la moitié d'entre eux avaient une couleur bizarre.

En savoir plus

Actions de document
Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100