suivant
précédent
éléments

Actualités

Pollution zéro La grande majorité des eaux de baignade européennes satisfont aux normes de qualité les plus élevées

Changer la langue
Actualités Publié 01/06/2021 Dernière modification 02/06/2021
5 min read
Photo: © Marco Verch/Flickr
Le rapport annuel sur les eaux de baignade publié aujourd'hui montre qu'en 2020, près de 83 % des sites de baignade européens respectaient la norme de qualité la plus stricte de l'Union européenne (qualité «excellente»). La dernière évaluation, réalisée par l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) en coopération avec la Commission européenne, repose sur la surveillance exercée au cours de l'année 2020 sur 22 276 sites de baignade dans l'ensemble de l'Europe. Les sites de baignade qui ont été surveillés tout au long de l'année 2020 sont situés dans les États membres de l'UE, en Albanie et en Suisse.

La qualité des eaux de baignade européennes reste élevée après quarante ans d'action visant à prévenir et à réduire la pollution. Le droit de l'UE a non seulement contribué à améliorer la qualité d'une manière générale, mais il a également permis de déterminer les domaines dans lesquels des actions spécifiques étaient nécessaires.

Hans Bruyninckx, directeur exécutif de l'AEE

Le pourcentage des sites de baignade côtiers et intérieurs dont la qualité de l'eau est «excellente» s'est stabilisé aux alentours de 85 % ces dernières années et se situait à 82,8 % en 2020 dans l'ensemble de l'Europe. La norme minimale de qualité de l'eau «suffisante» était respectée dans 93 % des sites contrôlés en 2020 et, dans cinq pays, l'Autriche, Chypre, la Croatie, la Grèce et Malte, 95 % au moins des eaux de baignade étaient d'excellente qualité.

Virginijus Sinkevičius, commissaire chargé de l'environnement, des océans et de la pêche, s'est exprimé en ces termes:« La qualité des eaux de baignade en Europe reste élevée et c'est une bonne nouvelle pour les Européens qui vont se rendre sur les plages et les sites de baignade cet été. Ce résultat est le fruit de plus de quarante années de mise en œuvre de la directive sur les eaux de baignade, du dur labeur accompli par les spécialistes et de la coopération mise en place. Le plan «zéro pollution» adopté en mai contribuera à garder les eaux saines et sûres et à assurer la propreté de nos mers et de nos rivières.»

Hans Bruyninckx, directeur exécutif de l'AEE, a pour sa part précisé: «La qualité des eaux de baignade européennes reste élevée après quarante ans d'action visant à prévenir et à réduire la pollution. Le droit de l'UE a non seulement contribué à améliorer la qualité d'une manière générale, mais il a également permis de déterminer les domaines dans lesquels des actions spécifiques étaient nécessaires.»

Deux tiers des sites de baignade sont situés le long des côtes européennes. Les résultats donnent une bonne indication des endroits où les nageurs peuvent trouver les eaux de baignade présentant la meilleure qualité. L'évaluation n'a pas permis d'établir la qualité de plusieurs eaux de baignade en raison de restrictions liées à la pandémie, qui ont empêché la collecte d'un nombre suffisant d'échantillons.

En 2020, 296 sites d'eaux de baignade, soit 1,3 % des sites européens, présentaient une eau de qualité insuffisante. Si la proportion des sites dont la qualité de l'eau est insuffisante a légèrement diminué depuis 2013, des problèmes subsistent, en particulier lorsqu'il s'agit d'évaluer les sources de pollution et de mettre en place des mesures intégrées de gestion de l'eau. Il y a lieu de procéder à des études spécifiques des sources de pollution sur les sites où les sources ou les causes de la pollution sont difficiles à déterminer.

Dans le cadre du plan d'action «zéro pollution» et conformément à la stratégie sur la biodiversité, la Commission a entamé récemment une révision de la directive sur les eaux de baignade.. L'objectif consiste à évaluer si les règles actuelles sont toujours adaptées à la protection de la santé publique et à l'amélioration de la qualité de l'eau ou s'il est nécessaire de renforcer le cadre existant, notamment en envisageant de nouveaux paramètres. Dans le cadre de ce processus, la Commission lancera prochainement une consultation publique en ligne de l'ensemble des parties prenantes.

Les conclusions du rapport de cette année seront présentées le 2 juin lors d'une session de la Semaine verte de l'UE, dont l'ambition cette année est de parvenir à «zéro pollution». Parallèlement au rapport de cette année sur les eaux de baignade, l'AEE a également publié une carte interactive mise à jour qui indique le niveau de qualité des eaux pour chaque site de baignade. Des rapports par pays actualisés sont également disponibles, ainsi que des informations supplémentaires sur la mise en œuvre de la directive dans chaque pays.

 

Contexte

La qualité des eaux de baignade en Europe s'est considérablement améliorée au cours des quarante dernières années, en partie grâce à la directive de l'Union européenne sur les eaux de baignade. L'introduction, par cette directive, d'une surveillance et d'une gestion efficaces, combinées à d'autres instruments du droit de l'Union en matière d'environnement, comme la directive sur le traitement des eaux urbaines résiduaires (1991), a permis de réduire sensiblement les eaux municipales et industrielles résiduaires non traitées ou partiellement traitées qui se retrouvent dans les eaux de baignade. Un nombre croissant de sites ont ainsi connu une réduction de la pollution, ce qui a entraîné une amélioration considérable de la qualité de leurs eaux. La révision en cours de la directive relative au traitement des eaux urbaines résiduaires évalue comment intervenir plus efficacement à l'échelle de l'Union afin d'assurer un traitement plus cohérent des eaux urbaines résiduaires, en particulier au regard des incidences du changement climatique.

Tous les États membres de l'Union, ainsi que l'Albanie et la Suisse, surveillent leurs zones de baignade conformément aux dispositions de la directive de l'Union sur les eaux de baignade.

En fonction des niveaux de bactéries fécales relevés, la législation précise si la qualité des eaux de baignade peut être classée comme étant «excellente», «bonne», «suffisante» ou «insuffisante». En cas de qualité «insuffisante», les États membres de l'Union doivent prendre certaines mesures, comme interdire la baignade ou afficher un avis la déconseillant, informer le public et prendre des mesures correctives appropriées.

 

Pour en savoir plus

Évaluation de la qualité des eaux de baignade en 2020, y compris les rapports par pays et une carte interactive

Prochaine consultation publique concernant la directive sur les eaux de baignade

Règles de l'UE sur la qualité des eaux de baignade  

 

Permalinks

Geographic coverage

Temporal coverage

Actions de document