Outils personnels

Notifications
Recevez des notifications relatives aux nouveaux rapports et produits. Fréquence: 3-4 emails par mois
Abonnements
Inscrivez-vous pour recevoir nos rapports (imprimés et/ou électroniques) et nos bulletins trimestriels.
Suivez-nous
 Icône Twitter Twitter
Icône Facebook Facebook
Icône Youtube Cannal YouTube
Logo RSS Flux RSS
Plus

Write to us Write to us

For the public:


For media and journalists:

Contact EEA staff
Contact the web team
FAQ

Call us Call us

Reception:

Phone: (+45) 33 36 71 00
Fax: (+45) 33 36 71 99


suivant
précédent
éléments

Passer au contenu | Passer à la navigation

Sound and independent information
on the environment

Vous êtes ici : Accueil / Thèmes / Changement climatique / Changement climatique

Changement climatique

Changer la langue
Le changement climatique se produit sous nos yeux: hausse des températures, modifications du régime des précipitations, fonte des glaciers et de la neige, et élévation du niveau moyen de la mer à l'échelle mondiale. Il est probable que cette évolution va se poursuivre et que les phénomènes climatiques extrêmes entraînant des catastrophes telles qu'inondations et sécheresses ne deviendront que plus fréquents et plus intenses. L’incidence qu’auront ces changements sur la nature, l'économie et la santé et leur vulnérabilité diffèrent selon les régions, les territoires et les secteurs économiques européens.

Il est très probable que le réchauffement climatique observé depuis la moitié du XXe siècle soit dû en grande partie à une augmentation des concentrations de gaz à effet de serre (GES) résultant des émissions découlant des activités humaines. La température mondiale a augmenté de 0,8 ºC au cours des 150 dernières années et cette tendance devrait se poursuivre.

Une hausse de 2 °C au-dessus des températures préindustrielles augmente les risques de changements dangereux pour les systèmes humains et naturels au niveau planétaire. La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a reconnu l'objectif de limiter la hausse de la température moyenne mondiale à moins de 2 °C par rapport à l'époque préindustrielle.

Mais comment y parvenir? Les émissions mondiales de GES doivent se stabiliser d'ici la fin de la décennie, et diminuer de 50 % d'ici 2050 par rapport aux niveaux de 1990. L'UE prenant en compte les efforts nécessaires des pays en voie de développement, soutient l'objectif visant à réduire ses émissions de GES de 80 à 95 % d'ici 2050 (par rapport aux niveaux de 1990).

Même si les politiques et les efforts visant à réduire les émissions s'avèrent efficaces, certains changements climatiques sont inévitables; il est dès lors nécessaire de mettre en place des stratégies et des actions permettant de s'adapter à leurs incidences.

Introduction

Incidences et vulnérabilités

Les hausses de température les plus marquées en Europe ont été observées dans la partie méridionale et dans la région arctique; les précipitations ont diminué le plus fortement dans le sud de l’Europe, tandis qu’elles ont augmenté dans le nord et le nord-ouest. Les prévisions d'augmentations de l’intensité et de la fréquence des vagues de chaleur et des inondations, de même que la modification de la répartition de certaines maladies infectieuses et du pollen, auront des répercussions négatives sur la santé humaine.

Le changement climatique exerce une pression supplémentaire sur les écosystèmes et provoque une migration vers le nord de nombreuses espèces végétales et animales. Cela a des répercussions négatives sur l'agriculture, la sylviculture, la production d'énergie, le tourisme et les infrastructures en générale.

Les régions européennes les plus vulnérables au changement climatique sont notamment :

  • l'Europe méridionale et le bassin méditerranéen (en raison de la hausse des vagues de chaleur et des sécheresses);
  • les zones montagneuses (en raison de la fonte accrue de la neige et de la glace);
  • les zones côtières, les deltas et les plaines inondables (en raison de l'élévation du niveau de la mer et de l'intensité croissante des précipitations, des inondations et des tempêtes);
  • le Grand Nord européen et l’Arctique (en raison de la hausse des températures et de la fonte des glaces).

 

Les causes du changement climatique imputables à l’homme

Les émissions de GES résultent autant des processus naturels que des activités humaines. La source naturelle la plus importante de GES dans l’atmosphère est la vapeur d'eau. Les activités humaines libèrent de grandes quantités d'autres GES dans l'atmosphère, ce qui augmente la concentration atmosphérique de ces gaz et accroît ainsi l'effet de serre et le réchauffement climatique.

Les principales sources de GES résultant de activité humaine sont les suivantes :

  • la combustion de combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz) pour la production d'électricité, les transports, l'industrie et les ménages (CO2);
  • l'agriculture (CH4) et les changements d'affectation des sols, tels que la déforestation (CO2);
  • la mise en décharge des déchets (CH4);
  • l'utilisation de gaz industriels fluorés.

 

Politiques de l'UE

Plusieurs initiatives de l'UE ciblent la réduction des émissions de GES :

  • la ratification du protocole de Kyoto: celui-ci exige que 15 États membres de l'UE (UE-15) réduisent leurs émissions collectives durant la période 2008-2012 de 8 % au-dessous des niveaux de 1990;
  • la constante amélioration de l'efficacité énergétique d'une large gamme d'équipements et d'appareils électroménagers;
  • l'obligation d'utiliser davantage les sources d'énergie renouvelables telles que l'éolien, le solaire, l'énergie hydraulique et la biomasse, ainsi que les carburants renouvelables destinés au transport tels que les biocarburants;
  • le soutien au développement des technologies de captage et de stockage du carbone (CSC) afin de piéger et stocker le CO2 émis par les centrales électriques et autres grandes installations;
  • système d'échange de quotas d'émission de l'Union européenne (EU ETS). EU ETS est l'instrument principal de l'UE dans ses efforts pour réduire les émissions de GES en provenance de l'industrie.

Le paquet «énergie-climat» de l’UE de 2009 définit une législation contraignante ayant pour but la réalisation des objectifs «20-20-20» à l'horizon 2020 : une réduction d'au moins 20 % de ses émissions de GES par rapport aux niveaux de 1990, une utilisation d'énergie provenant de sources renouvelables à hauteur de 20% et une réduction de la consommation d'énergie primaire de 20 % par rapport aux niveaux prévus.

L'UE intègre également l'adaptation au changement climatique dans les politiques européennes; d'ici 2013, une stratégie européenne globale d'adaptation sera mise en œuvre pour permettre à l'Europe d'accroître sa résistance à ce dernier. En 2012, l'UE lancera un nouveau système d'informations consacré aux effets du changement climatique, à la vulnérabilité et à l'adaptation.

Plus d'informations sur les politiques en matière de changement climatique (en anglais uniquement)

Activités de l'AEE

En fournissant des informations relatives au changement climatique en Europe, l'AEE participe à la mise en œuvre d’une législation européenne ciblant l’atténuation du changement climatique et les stratégies d’adaptation à ce dernier. Elle participe également à l'évaluation des politiques mises en place par l'UE et au développement de stratégies à long terme visant à atténuer le changement climatique et à s'y adapter. Les informations de l'AEE (données, indicateurs, évaluations, projections) se concentrent principalement sur l'atténuation du changement climatique (tendances des émissions de gaz à effet de serre, projections, politiques et mesures), sur les conséquences du changement climatique, et sur les actions d'adaptation menées en Europe. L'AEE héberge le centre européen de données sur le changement climatique et gère Climate-ADAPT, la plate-forme européenne d’adaptation au changement climatique.

L'AEE collabore étroitement avec la Commission européenne (DG «Action pour le climat», DG «Centre commun de recherche», Eurostat), les experts des centres thématiques européens ETC/ACM (air et atténuation du changement climatique) et ETC/CCA (conséquences, vulnérabilité et adaptation au changement climatique), et avec le réseau européen d'information et d'observation pour l'environnement (Eionet).

Ses activités et produits principaux comprennent :

  • la compilation et la publication annuelles de l'inventaire des émissions de GES de l'Union européenne;
  • l'évaluation annuelle des progrès réalisés par l'UE et les pays européens dans le cadre du protocole de Kyoto et de leurs objectifs pour 2020;
  • l'analyse de l'interaction entre les politiques sur le changement climatique et la qualité de l'air;
  • l'évaluation des conséquences du changement climatique en Europe;
  • l'analyse du changement climatique et des problèmes d'adaptation par secteur et l’élaboration de vues d'ensemble des actions d'adaptation de chaque pays;
  • l'analyse de la vulnérabilité au changement climatique de régions spécifiques .

L'AEE est le centre européen de données sur les émissions de gaz à effet de serre et les effets du changement climatique, la vulnérabilité et l'adaptation. Elle gère également la plate-forme européenne d’adaptation au changement climatique (Climate-ADAPT).

Plus d'informations sur les activités de l'AEE (en anglais uniquement)

Liens connexes:

Geographical coverage

[+] Show Map

Actions de document

Commentaires

Inscrivez-vous maintenant !
Recevez des notifications relatives aux nouveaux rapports et produits. Actuellement, nous avons 33078 abonnés. Fréquence: 3-4 e-mails par mois.
Archive des notifications
Suivez-nous
 
 
 
 
 
Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100