Outils personnels

suivant
précédent
éléments

Passer au contenu | Passer à la navigation

Sound and independent information
on the environment

Vous êtes ici : Accueil / Articles / L'eau dans la ville

L'eau dans la ville

Changer la langue
Avec la croissance de la population, l'urbanisation et le développement économique, la demande en eau douce augmente dans toutes les zones urbaines d’Europe. Parallèlement, le changement climatique et la pollution influent également sur la quantité d’eau disponible pour les résidents des villes. Comment les villes d'Europe peuvent-elles continuer à fournir de l'eau douce propre à leurs résidents?

 Image © Peter Bros Nissen | flickr.com

En juillet 2011, des pluies intenses ont inondé certaines parties de Copenhague. Les systèmes de drainage urbain n'ont pu gérer des volumes d'eau atteignant jusqu'à 135 mm en l’espace de deux heures. Les problèmes liés à l'eau ne se sont pas arrêtés là. Peu après les inondations, de grandes parties de la ville ont été affectées pendant des semaines par des polluants dans l'eau potable liés aux réparations de la canalisation principale. Des problèmes identiques liés à l'eau touchent d'autres villes.

Plus des trois quarts des citoyens européens vivent en zones urbaines et dépendent de  l'eau potable fournie par les villes. Environ un cinquième de l'eau douce totale en Europe approvisionne les systèmes publics de distribution d'eau  – une eau qui est dirigée vers les foyers, les petites entreprises, les hôtels, les bureaux, les hôpitaux, les écoles et certaines industries.

Assurer un approvisionnement régulier en eau potable propre au public n'est pas une tâche facile. Le système de distribution de l'eau doit considérer de nombreux facteurs dont la population et la taille du foyer, les changements des caractéristiques physiques des surfaces terrestres, le comportement du consommateur, les demandes du secteur économique (telles que les activités touristiques), la composition chimique de l'eau et la logistique du stockage et du transport de l'eau. Il doit aussi tenir compte des enjeux liés au changement climatique pouvant inclure des inondations inattendues, des canicules et des périodes de pénurie d'eau.

Pour éviter les crises de distribution de l'eau en milieu urbain, nous devons gérer les ressources en eau de façon efficace à chaque étape: de l'approvisionnement en eau potable propre à ses différentes utilisations par les consommateurs. Ceci peut impliquer la réduction de la consommation et la découverte de nouveaux moyens de récupération et d’utilisation d'eau. La gestion de l'eau devrait également être mieux intégrée dans une gestion urbaine élargie prenant en compte les caractéristiques de l'environnement local.

Payer l'eau que nous utilisons

Les progrès technologiques et les nouveaux systèmes de tarification ont déjà permis une réduction significative du volume d'eau utilisé par les ménages, représentant  typiquement entre 60 à 80 % de l'approvisionnement en eau potable en Europe. Les progrès technologiques des  appareils ménagers tels que les lave-linge et les lave-vaisselle, par exemple, ont contribué à la réduction de l'utilisation de l'eau sans nécessiter de changement de comportement ou une sensibilisation aux questions de l'eau.

Des améliorations importantes sont également possibles avec les changements des habitudes d'utilisation de l'eau pour l'hygiène personnelle, qui représente actuellement 60 % de l'eau utilisée par les ménages. Les systèmes de remplacement de citerne dans les toilettes, par exemple, sont un moyen avantageux et simple de réduire la consommation d'un litre par chasse d'eau. Des ajustements mineurs apportés aux systèmes de douche, comme ceux à jet aéré, peuvent également entraîner des économies d'eau.

Tel qu'énoncée dans la directive-cadre sur l'eau de l'UE, lier le prix de l'eau au volume d'eau consommé peut inciter à une utilisation plus durable. En Angleterre et au Pays de Galles, les personnes vivant dans des propriétés avec compteurs en utilisent en moyenne 13 % de moins que celles sans compteurs.

Réutiliser l'eau de pluie et les eaux ménagères

Seulement 20 % de l'eau utilisée par les secteurs recevant un approvisionnement en eau potable est réellement consommée. Les 80 % restants sont rejetés dans l'environnement, principalement comme eaux usées traitées. Les surfaces bétonnées et scellées dans les villes dirigent en général les eaux de pluie vers le réseau d'égouts où elles rejoignent les eaux usées. Ceci empêche les eaux de pluie de pénétrer dans le sol et de former une partie des réserves d'eau souterraine dont nous pourrions bénéficier ultérieurement. Le trop-plein des eaux de pluie et des eaux usées transite souvent par des usines de traitement d'eau avant d'être renvoyé vers les rivières, généralement loin des villes. En modifiant les systèmes de distribution d'eau en milieu urbain, les eaux de pluie et les eaux usées moins polluées pourraient être réutilisées dans les villes.

La réutilisation des eaux ménagères est l'un de ces changements. Les eaux ménagères englobent toutes les eaux usées domestiques ne provenant pas des toilettes, telles que les eaux de bains, de douches, de lavabos et de cuisine. Cette eau peut être traitée directement sur site - voire non traitée -  pour des usages requérant une eau douce de moindre qualité, par exemple, la chasse d'eau des toilettes.

Les villes pourraient aussi recueillir l'eau de pluie coulant d'un toit ou d'une allée dans un réservoir et cette eau pourrait servir pour les utilisations ne nécessitant pas de l'eau potable, comme pour les chasses d'eau, le lavage des voitures ou le jardinage. Elle pourrait également être directement utilisée pour le renouvellement de la nappe phréatique. Ces systèmes peuvent être installés dans les foyers ou les entreprises et n'exigeront pas de modification  des modes de consommation des utilisateurs d'eau. Il y existe toutefois  davantage de mesures pouvant améliorer l'approvisionnement en eau avant même qu’elle arrive dans la sphère domestique.

Garder l'eau dans la ville en favorisant l’infiltration par les sols et permettant son accumulation dans  des plans d'eau présente de nombreux avantages, y compris celui d'offrir un espace récréatif aux résidents locaux et de créer un effet rafraîchissant pendant les canicules.

Robinet

(c) ABC Open Wide Bay | flickr.com

Réduire les pertes

Les pertes en eau causée par les fuites peuvent être considérables ; en Croatie près de 40 % de l'approvisionnement total en eau sont perdus dans le réseau de transport de l'eau. Les fuites peuvent être évitées par l'entretien et le renouvellement du réseau de distribution d'eau, et par l'utilisation de nouvelles technologies. Ces technologies peuvent impliquer des capteurs reconnaissant et situant le bruit de fuites, ou des appareils utilisant des signaux radio pour détecter la présence d'un écoulement d'eau. Avec l'application de ces technologies, les systèmes de distribution  en eau potable ne sont plus confrontés à des pertes d'eau supplémentaires causées par des fuites et peuvent répondre aux demandes en eau même avec un approvisionnement limité. Le renouvellement des réseaux de distribution d'eau pourrait toutefois nécessiter d'importants investissements en infrastructure.

Il est temps d'agir

Parvenir à une utilisation durable de l'eau en milieu urbain nécessite non seulement la mise en œuvre de mesures telles que celles évoquées, mais aussi la sensibilisation du public aux questions de la préservation de l'eau.

Divers moyens d’information pour les consommateurs d’eau issus des sphères domestiques, professionnelles et touristiques  sont disponibles, tels que des sites internet, des programmes d'éducation scolaire, des brochures réalisées par les autorités locales et les médias. L'éco-étiquetage des appareils et l'éco-certification des hôtels, par exemple, peuvent également jouer un rôle de sensibilisation important pour aider les consommateurs à prendre des décisions informées sur l'efficacité et la conservation de l'eau.

Une utilisation vraiment durable de nos ressources d'eau douce ne peut être atteinte sans améliorations supplémentaires portant sur l’utilisation durable de l'eau en milieu urbain.

Geographic coverage

EEA Member Countries (EEA32)
Actions de document

Commentaires

Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100