Avant propos

Document Dernière modification 19/04/2016 19:31

Fin 1994, la Commission européenne a demandé à l'Agence européenne pour l'environnement de préparer pour l'Union européenne un nouveau rapport sur l'état de l'environnement, afin d'actualiser celui présenté en 1992, et contribuer ainsi à l'examen du cinquième Programme d'action pour l'environnement, arrivant à échéance à la fin de 1996.

Cette mission était la première du genre confiée à l'Agence depuis son installation; l'importance même du Programme d'action pour l'environnement dans l'ordonnancement des tâches prioritaires de l'Agence donnait à cette mission une portée toute particulière. La forme du rapport, le calendrier et son mode d'élaboration et de réalisation furent décidés en collaboration avec la Commission (DG XI) au début de 1995. Le travail a débuté en mars 1995.

Dans des circonstances normales, la préparation d'un rapport sur l'état de l'environnement est un travail considérable, impliquant une grande diversité d'acteurs dans de nombreuses disciplines; la situation de l'Agence, nouvellement installée mais qui n'avait pas encore atteint sa vitesse de croisière et dont le personnel demeurait incomplet, augmentait encore les difficultés. L'Agence avait néanmoins l'avantage de disposer des résultats du très complet Rapport de Dobris sur l'environnement en Europe, sur lequel elle pouvait s'appuyer. Il fallait se concentrer sur les cibles et les thèmes retenus par le PAE5, et actualiser les informations dans toute la mesure du possible.

Pour ce faire, l'Agence s'est adjoint les services des organismes suivants:

  • Institut national de la santé publique et de l'environnement des Pays-Bas (RIVM)
  • Institut national danois de recherche sur l'environnement (NERI)
  • Gestion des ressources environnementales (ERM)
  • Milieu & infrastructuur (DHV)
  • Agence danoise de protection de l'environnement (DEPA)
  • Institut pour une politique européenne de l'environnement, Londres (IEEP)

Les données ont été fournies par l'Office statistique des Communautés européennes (Eurostat), la Banque mondiale, la Commission économique pour l'Europe des Nations unies (ECE), l'Institut international pour l'analyse des systèmes appliqués (IIASA), le Centre de coordination de l'ECE pour les effets (du RIVM) et la Commission européenne (DG XI).

L'ensemble du projet a été géré et coordonné par Keimpe Wieringa. Le rapport a été examiné par le Comité scientifique de l'Agence et commenté au plan technique par la Commission. Je voudrais ici exprimer ma considération et ma gratitude à tous ces organismes pour leur collaboration.

Le résultat de ces efforts est maintenant sous vos yeux. Les conclusions en sont importantes. Elles montrent certains progrès notables, mais aussi que les améliorations dans le domaine de l'environnement sont difficiles à lier à des actions spécifiques et restent souvent invisibles, même après des réductions importantes des contraintes. Les décalages dans le temps, le caractère non linéaire des processus environnementaux et l'échelle encore limitée des efforts entrepris expliquent souvent cette situation; mais compte tout autant le fait que nous ne maîtrisons pas la totalité des facteurs significatifs et que des événements nouveaux modifient les attentes sur l'avenir. Il est clair cependant qu'une vigilance permanente est indispensable et que les démarches et objectifs actuels doivent être élargis et renforcés si l'on souhaite avancer dans toute la gamme des questions environnementales.

Pour l'Agence, la préparation du présent document a été le premier exercice d'envergure vers un mode plus fonctionnel d'établissement des rapports sur l'environnement, qui devront non seulement évaluer les éléments de la chaîne contraintes-état-impact et les indicateurs connexes mais aussi introduire progressivement des indicateurs de performances, le but étant d'évaluer à la fois les progrès et les perspectives de qualité et de soutenabilité en matière d'environnement. Tel est le défi que doit relever l'Agence: améliorer peu à peu son dispositif d'élaboration et de communication des rapports pour le rendre à la fois ponctuel et tendu vers l'action.

Domingo Jiménez-Beltrán
Directeur exécutif

Actions de document
Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100