suivant
précédent
éléments

Actualités

La fréquence et la gravité des aléas climatiques augmentent dans toute l’Europe; un nouveau panorama de la situation régionale a été publié

Changer la langue
Actualités Publié 15/12/2021 Dernière modification 08/03/2022
3 min read
Photo: © Jonathan Ford on Unsplash
Au vu de l’augmentation de la fréquence et de la gravité des phénomènes météorologiques extrêmes et des autres aléas climatiques dans l’ensemble de l’Europe, des informations fiables sont nécessaires pour évaluer les risques climatiques et planifier l’adaptation. Le nouveau rapport interactif de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) présente un panorama actualisé de l’évolution des risques climatiques dans les différentes régions d’Europe.

«Les risques liés au changement climatique en Europe» («Europe’s changing climate hazards») est un nouveau rapport interactif de l’AEE qui donne une vue d’ensemble de l’évolution passée et prévue des principaux risques climatiques en Europe et de leur impact sur les régions européennes. Le rapport de l’AEE est particulièrement utile pour les décideurs politiques et les experts qui travaillent à l’évaluation des risques climatiques et à la planification de l’adaptation en Europe. Les États membres de l’UE peuvent également utiliser ces informations pour établir des rapports sur les risques climatiques à l’intention de la Commission européenne.

Élaboré avec le soutien du service Copernicus concernant le changement climatique (C3S) et d’autres partenaires de l’AEE, le rapport donne accès à des informations générales et détaillées sur les risques climatiques régionaux ainsi qu’à des données sur la manière dont ces risques peuvent affecter les écosystèmes et les secteurs économiques.

Il fait écho aux conclusions du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), selon lesquelles le changement climatique est indéniablement responsable d’une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes, tout en fournissant des informations plus détaillées concernant l’Europe.

Parmi les changements prévus figure le fait que les températures moyennes continueront d’augmenter dans toute l’Europe et que cette hausse devrait être encore plus rapide pour les épisodes de chaleur extrême. Selon le rapport, les Européens doivent se préparer à un plus grand nombre de jours de chaleur extrême et à des épisodes de précipitations exceptionnelles plus fréquents.

  • L’Europe méridionale doit s’attendre à des étés plus chauds, à des périodes de sécheresse plus fréquentes et à un risque accru d’incendies.
  • En Europe septentrionale, les précipitations annuelles et les fortes pluies devraient augmenter.
  • L’Europe centrale devrait connaître des précipitations estivales plus faibles, mais aussi des phénomènes météorologiques extrêmes plus fréquents et plus intenses, notamment de fortes précipitations, des inondations dues aux crues, des périodes de sécheresse et des risques d’incendie.
  • La température à la surface de la mer, les vagues de chaleur marine et l’acidité de l’eau devraient augmenter dans toutes les mers régionales européennes. L’élévation du niveau de la mer s’accélère sur l’ensemble du littoral européen, à l’exception des côtes de la mer Baltique septentrionale.

De plus amples informations sur de nombreux risques liés au climat sont disponibles dans l’explorateur de données climatiques européen (European Climate Data Explorer), élaboré conjointement par l’AEE et C3S.

Contexte

Le pacte de Glasgow pour le climat, adopté lors de la 26e conférence des parties (COP 26) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), souligne qu’il est urgent de renforcer l’adaptation au changement climatique et de partager les connaissances et les technologies afin d’améliorer la capacité d’adaptation et la résilience et de réduire la vulnérabilité au changement climatique. Le document reconnaît également l’importance des meilleures données scientifiques disponibles pour l’élaboration de mesures et de politiques efficaces en matière de climat, notamment des données sur les dangers, les risques et les pertes et les dommages liés au climat.

La stratégie de l’UE relative à l’adaptation au changement climatique vise à bâtir une Europe résiliente face au changement climatique d’ici à 2050 et préconise le recours à des informations plus fiables sur le changement climatique, ses incidences et l’adaptation nécessaire.

Conformément à la loi européenne sur le climat, la Commission européenne examine régulièrement les progrès accomplis par les États membres en matière d’adaptation au changement climatique, y compris en ce qui concerne les risques liés au climat observés et futurs. Les États membres sont invités à établir des rapports sur leurs progrès tous les deux ans.

Le mécanisme de protection civile de l’UE exige des États membres de l’UE et des autres États participants qu’ils soumettent des évaluations nationales périodiques des risques à la Commission.

Permalinks

Geographic coverage

Temporal coverage