Outils personnels

suivant
précédent
éléments

Passer au contenu | Passer à la navigation

Sound and independent information
on the environment

Vous êtes ici : Accueil / Thèmes / Biodiversité / À propos de la biodiversité

À propos de la biodiversité

La biodiversité englobe la variété de gènes, espèces et écosystèmes qui constituent la vie sur terre. Nous connaissons actuellement une perte constante de biodiversité, avec des conséquences profondes pour le monde naturel et pour le bien-être de l'homme. Les causes principales sont les changements des habitats naturels. Ceux-ci sont dus aux systèmes de production agricole intensive, à la construction, à l'exploitation des carrières, à la surexploitation des forêts, des océans, des rivières, des lacs et des sols, aux espèces invasives, à la pollution et – de plus en plus – au changement climatique dans le monde. L'Europe s'est fixé pour objectif de stopper la perte de biodiversité d'ici à 2010. Les récentes évaluations de l'AEE montrent qu'à défaut d'importants efforts politiques supplémentaires, il y a peu de chances que l'objectif soit atteint.

L'humanité elle-même fait partie de la biodiversité, notre existence serait impossible sans elle. La qualité de vie, la compétitivité économique, l'emploi et la sécurité sont autant d'éléments qui ont besoin de ce capital naturel. La biodiversité est essentielle pour les «services de l'écosystème», c.-à-d. les services fournis par la nature: régulation du climat, eau et air, fertilité des sols et production d'aliments, de combustibles, de fibres et de médicaments. Elle est essentielle pour maintenir la viabilité à long terme de l'agriculture et de la pêche, et est la base de nombreux processus industriels et de la production de nouveaux médicaments.

En Europe, l'activité humaine a façonné la biodiversité depuis le développement de l'agriculture et de l'élevage il y a 5 000 ans. Les révolutions agricole et industrielle ont entraîné des changements radicaux et de plus en plus rapides dans l'affectation des sols, l'intensification de l'agriculture, l'urbanisation et l'abandon des terres. De nombreuses pratiques (p. ex. les méthodes agricoles traditionnelles), qui aidaient à maintenir des paysages riches en biodiversité, ont de ce fait disparu.

L'Europe connaît une forte consommation par habitant et donc une forte production de déchets, si bien que notre impact sur les écosystèmes dépasse largement les limites de notre continent. Les styles de vie en Europe doivent beaucoup à l'importation de ressources et de biens provenant du monde entier, ce qui encourage souvent une exploitation insoutenable des ressources naturelles. Il en résulte une perte de biodiversité, qui à son tour porte préjudice aux ressources naturelles, sur lesquelles se fonde le développement social et économique.

Il n'y a rien de plus motivant que d'entamer l'ère de la restauration, en retissant la merveilleuse diversité de la vie qui nous entoure encore.

Edward O. Wilson, 'The Diversity of Life', 1992

La perte de biodiversité est inextricablement liée à la dégradation des services d'écosystème qui soutiennent la vie sur terre. L'évaluation des écosystèmes pour le millénaire de 2005 a évalué 24 services d'écosystème dans le monde et conclu que 15 d'entre eux ont été dégradés, affectant la pêche, la production de bois, l'approvisionnement en eau, le traitement et la désintoxication des déchets, la purification de l'eau, la protection contre les risques naturels et la régulation de la qualité de l'air. Le rapport «état et perspectives» de 2005 et sa quatrième évaluation paneuropéenne montrent que l'UE ne fait pas de progrès apparents vers son objectif de 2010, qui est de mettre fin à la perte de biodiversité.

Geographic coverage

Actions de document

Commentaires

Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100