Outils personnels

Notifications
Recevez des notifications relatives aux nouveaux rapports et produits. Fréquence: 3-4 emails par mois
Abonnements
Inscrivez-vous pour recevoir nos rapports (imprimés et/ou électroniques) et nos bulletins trimestriels.
Suivez-nous
 Icône Twitter Twitter
Icône Facebook Facebook
Icône Youtube Cannal YouTube
Logo RSS Flux RSS
Plus

Write to us Write to us

For the public:


For media and journalists:

Contact EEA staff
Contact the web team
FAQ

Call us Call us

Reception:

Phone: (+45) 33 36 71 00
Fax: (+45) 33 36 71 99


suivant
précédent
éléments

Passer au contenu | Passer à la navigation

Sound and independent information
on the environment

Vous êtes ici : Accueil / Signaux – Bien-être et environnement / Signaux 2012 / Interviews / Les déchets au Groenland

Les déchets au Groenland

Changer la langue
Que nous vivions dans des villes densément peuplées ou dans des hameaux isolés, nous produisons des déchets. Restes de nourriture, composants électroniques, piles, papiers, bouteilles en plastique, vêtements, vieux meubles : tous doivent être mis au rebut. Certains sont réutilisés ou recyclés, d’autres finissent brûlés pour produire de l’énergie ou sont mis en décharge. Il n’existe aucune méthode de gestion des déchets susceptible de convenir partout. Nous devons tenir compte des circonstances locales. Après tout, les déchets sont d’abord un problème local. Voici comment le gouvernement du Groenland gère le problème des déchets dans un pays à la population peu nombreuse, aux villages très éloignés les uns des autres et au manque d’infrastructure routière.
Waste in Greenland

Waste in Greenland  Image © EEA/Ace&Ace

Entretien avec Per Ravn Hermansen

Per Ravn Hermansen vit à Nuuk, la capitale du Groenland. Il a quitté le Danemark pour travailler à la gestion des déchets pour le ministère de l’intérieur, de la nature et de l’environnement du Groenland.

  • Comment vit-on au Groenland?

« La vie à Nuuk n’est pas très différente de celle dans n’importe quelle ville de taille moyenne, et très semblable à la vie dans les villes du Danemark. On y trouve le même type de magasins et d’installations. Nuuk compte environ 15 000 habitants. Si le groenlandais et le danois sont largement parlés à Nuuk, les habitants des petits villages parlent presque uniquement le groenlandais.

J’y vis depuis 1999 et je pense que les habitants consomment les mêmes types de produits que dans le reste du monde, notamment des ordinateurs personnels et des téléphones portables. Je pense aussi que les habitants ont de plus en plus conscience du problème des déchets. »

  • En quoi le problème des déchets au Groenland est-il unique?

« Environ 55 000 personnes vivent au Groenland et, comme dans le reste du monde, produisent des déchets. Par de nombreux aspects, le « problème » des déchets du Groenland est assez classique. Les entreprises et les foyers du pays produisent différents types de déchets que nous devons gérer sans pour autant nuire à l’environnement.

Par d’autres aspects, le problème des déchets du Groenland est unique à cause de la taille du pays, et plus précisément de l’éloignement entre les villages. Le pays compte 6 villes relativement importantes, 11 villes plus petites et environ 60 villages de 30 à 300 habitants disséminés le long de la côte. La majorité de la population vit sur la côte ouest, mais on trouve des villes et des villages de petite taille sur la côte est.

Seulement 6 villes sont équipées d’usines d’incinération, ce qui est insuffisant pour traiter les déchets propres à l’incinération dans le respect de l’environnement. Et comme aucune route ne relie les villes et les villages entre eux, il est difficile de transporter les déchets jusqu’à ces incinérateurs. Les marchandises sont principalement transportées par la mer.

Actuellement, nous n’avons qu’une idée approximative de la quantité de déchets municipaux générés au Groenland, mais nous pensons qu’elle augmente. La moitié des villages sont équipés de ce que j’appellerais des fours à  incinération. Les autres brûlent les déchets à l’air libre ou ont des décharges. Je pense que tous les problèmes de déchets sont similaires, tout en étant uniques. Le traitement des déchets est un problème local mais avec implications globales. Les solutions doivent tenir compte de cette dualité. »

  • Qu’en est-il des déchets dangereux et électroniques?

« Les installations des grandes villes démantèlent les déchets électroniques et gèrent les déchets dangereux qui sont ensuite stockés sur site avant d’être transportés au Danemark. Le Groenland importe toutes sortes de produits comme des aliments, des vêtements et des véhicules, pour la plupart transportés par navire depuis Aalborg. Les déchets dangereux et électroniques sont embarqués sur les bateaux qui retournent au Danemark. »

  • Ces dernières années, des multinationales minières ont commencé à rechercher des réserves minérales ou pétrolières inexploitées. Que deviennent les déchets miniers?

« Au Groenland, nous avons une politique unique qui permet aux sociétés minières d’obtenir tous les droits nécessaires auprès d’une seule autorité publique. Elles déposent donc auprès du Bureau des minéraux et du pétrole du Groenland toutes leurs demandes relatives à l’ensemble des aspects de leurs opérations, y compris celle concernant le traitement des déchets.

Presque toutes leurs activités se déroulent hors des villes et des villages. Pour ce qui est des déchets incinérables, les sociétés peuvent passer des accords avec les municipalités locales pour utiliser leurs incinérateurs. Cette demande exerce une pression supplémentaire sur la capacité d’incinération locale. »

  • Comment abordez-vous ce problème?

« L’une des options envisagées actuellement consiste à construire des incinérateurs régionaux et à transporter les déchets. Il est évident que nous ne pouvons pas bâtir des usines de traitement des déchets dans chaque ville. Nous étudions aussi la possibilité de produire de la chaleur, c’est-à-dire de chauffer les foyers en brûlant des déchets. »

Dans les villes plus petites, nous commençons à mettre en place des installations de démantèlement des déchets électroniques et dangereux. Dans les petits villages, nous disposons des conteneurs pour déchets électroniques et dangereux, qui peuvent ensuite être transportés dans les installations des villes.

Nous mettons en œuvre deux projets pilotes visant à transporter les déchets incinérables dans les villes équipées d’incinérateurs. Cette activité s’inscrit dans un plan national de gestion des déchets mis en place par le gouvernement du Groenland. »

Informations complémentaires

Centre multimédia de l’AEE : film « Mission Greenland — For a cleaner future » (Mission Groenland — Pour un futur plus propre).

Geographical coverage

[+] Show Map

Actions de document
Mots-clés associés : ,

Commentaires

Inscrivez-vous maintenant !
Recevez des notifications relatives aux nouveaux rapports et produits. Actuellement, nous avons 33098 abonnés. Fréquence: 3-4 e-mails par mois.
Archive des notifications
Suivez-nous
 
 
 
 
 
Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100