Outils personnels

suivant
précédent
éléments

Passer au contenu | Passer à la navigation

Sound and independent information
on the environment

L'Arctique

Changer la langue
Monter d'un niveau
  • Dines Mikaelsen de Tasilaaq, un village situé sur l'île d'Amassalik, sur la côte est du Groenland, a remarqué des signes de réchauffement. « Voici cinq ans, il n'y avait aucune mouche dans le nord du Groenland. C'est désormais le cas. Ici, elles arrivent un mois plus tôt qu'auparavant », déclare Dines. Click to view full-size image… 1.2 MB
  • Autre conséquence de l'évolution des écosystèmes : la menace qui pèse sur la chasse des animaux marins, fondamentale dans la culture inuit indigène au Groenland. Click to view full-size image… 998.0 KB
  • Selon Dines, à Tasilaaq, le nombre de chasseurs a diminué de plus de moitié ces dernières années. Il estime que c'est en partie dû au caractère imprévisible des glaces hivernales, ainsi qu'aux variations des populations de phoques. Avec la globalisation, les gens gagnent autrement leur vie. Click to view full-size image… 946.0 KB
  • Dines est un chasseur inuit qui a dû diversifier ses activités. Il emmène désormais avec lui des groupes de touristes lorsqu'il va chasser. Click to view full-size image… 977.8 KB
  • À sa troisième tentative, Dines tue un phoque. C'est ce que les touristes sont venus voir, mais ils sont tout de même un peu choqués. Click to view full-size image… 1.1 MB
  • Les Inuits ne chassent pas pour le plaisir. Le phoque est utilisé dans sa totalité : les peaux pour l'habillement, le lard comme huile de cuisine et lubrifiant et la viande pour l'alimentation humaine et canine. Click to view full-size image… 899.6 KB
  • Avec l'ouverture de voies maritimes, le nombre de navires de croisière augmente chaque année. Au printemps et en été, les touristes viennent participer à des chasses accompagnées. Pendant les mois d'automne et d'hiver, les autochtones leur font découvrir les joies du traîneau à chiens et de la pêche sous la glace. Click to view full-size image… 1.1 MB
  • Il est probable que de nombreuses autres activités économiques se développent dans l'Arctique à mesure que la glace se retire. La pêche se déplacera vers le nord, les ressources en pétrole et en gaz seront exploitées et le transport intercontinental de marchandises sera possible avec l'augmentation des eaux libres et l'amincissement de la glace. Click to view full-size image… 834.0 KB
  • Les populations indigènes de l'Arctique sont parmi les premières sur Terre à ressentir les impacts réels du changement climatique, et à adapter leur mode de vie et leur culture. Trouver un équilibre entre les avantages économiques offerts par une région arctique plus chaude et les risques environnementaux susceptibles d'en résulter sera une formidable gageure. Click to view full-size image… 1.0 MB
  • La vie dans l'Arctique change. Au cours des 50 dernières années, les températures ont doublé par rapport à la moyenne mondiale, transformant le paysage en faisant fondre les glaciers et en ouvrant les voies maritimes. Click to view full-size image… 1.1 MB
  • La fonte des glaces dans l'Arctique est une source de préoccupation majeure, les pôles Nord et Sud jouant un rôle essentiel pour le refroidissement du climat de la planète. Si la hausse des températures se poursuit au rythme prévu, elle aura d'importantes conséquences pour nous tous. Click to view full-size image… 980.7 KB
  • En 2007, la taille de la banquise d'été avait diminué de moitié par rapport à 2003. La banquise plus ancienne, plus épaisse et plus stable est en train de disparaître, et et le réseau délicat des écosystèmes arctiques en a déjà souffert. Click to view full-size image… 336.6 KB

Contenu connexe

Geographic coverage

Tasiilaq
Actions de document

Commentaires

Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100