Les Activités Humaines

Document Dernière modification 19/04/2016 19:30

LES ACTIVITÉS HUMAINES

Les activités humaines sont sources de pressions sur l'environnement. Cette partie analyse huit grands secteurs d'activité, et donne un aperçu des impacts environnementaux, des perspectives et des forces agissantes.


19. ÉNERGIE

Ce chapitre analyse les activités liées à l'énergie à trois niveaux - production d'énergie primaire, transformation en énergie dérivée (électricité et chaleur) et utilisation finale, à l'échelon local et au niveau paneuropéen. Il décrit succinctement les effets sur l'environnement des combustibles fossiles, de l'énergie nucléaire et des formes d'énergie renouvelables. Il présente en outre les facteurs qui déterminent l'utilisation future de l'énergie et les changements prévus.

la consommation d'énergie et le PIB ont cessé d'évoluer parallèlement depuis les crises des années 1970

en Europe 41% de l'énergie est utilisée dans l'industrie, 22% dans les transports et 37% dans les activités domestiques et commerciales

ces dernières années, le rendement énergétique en Europe occidentale ne s'est guère amélioré

l'utilisation de l'énergie entraîne une pollution de l'air, une acidification, une production d'ozone troposphérique et des changements climatiques, ainsi que de nombreux effets locaux sur l'eau et les sols

20. INDUSTRIE

Ce chapitre présente un aperçu de l'impact de l'industrie européenne sur l'environnement et souligne les différences existant entre les diverses parties de l'Europe. Le rôle global de l'industrie en matière d'émissions, de déchets et d'utilisation des ressources naturelles est examiné et les "performances environnementales" de certains secteurs industriels sont évaluées. Ce chapitre examine également l'évolution des pratiques des entreprises face aux défis environnementaux. Peu de données industrielles peuvent être directement mises en relation avec l'impact sur l'environnement. Des données relatives à la production et à l'utilisation de l'énergie peuvent être obtenues de différentes sources internationales et puisées dans des rapports nationaux et dans des rapports sur l'état de l'environnement en ce qui concerne les différentes industries.

la consommation d'énergie par unité produite dans l'industrie chimique a chuté de 30% entre 1980 et 1989

les impacts environnementaux les plus graves sont causés par l'industrie chimique et les secteurs du papier, du ciment, de l'acier et des métaux non ferreux

25% du SO2 et 14% des oxydes d'azote ont été émis par l'industrie en 1990 (20 pays)

le total des émissions en provenance des usines industrielles a tendance à diminuer

Production d'électricité par source et par groupe de pays en 1990
 


21. TRANSPORT

Ce chapitre examine l'impact des transports sur l'environnement et donne un aperçu de la situation des transports en Europe en tenant compte des différences régionales. Les tendances enregistrées dans les activités de transport et leurs conséquences sur l'environnement sont examinées, de même que les forces sous-jacentes. Les perspectives d'avenir dans le domaine des transports sont évaluées. Les principales données utilisées sont tirées de sources internationales, en particulier de la Conférence européenne des ministres des transports (CEMT), d'Eurostat et de la Commission économique pour l'Europe des Nations unies. Des données extraites de documents scientifiques servent à illustrer quelques-uns des effets environnementaux spécifiques.

 le nombre de voitures particulières a doublé en Europe occidentale entre 1970 et 1990

les transports sont responsables de 25% des émissions de CO2 liées à l'énergie, les transports routiers représentant 80% du total

la quantité totale des émissions de polluants augmentera dans les années à venir en dépit de la réduction des émissions par véhicule

le morcellement des terres dû aux infrastructures de transport joue un rôle de plus en plus prépondérant dans l'utilisation des sols

au cours des 20 dernières années, dans la seule UE, plus d'un million de personnes ont trouvé la mort dans des accidents routiers


22. AGRICULTURE

Ce chapitre analyse les tendances dans le domaine des structures et des pratiques agricoles, qui ont évolué pour répondre à la demande, et décrit les effets potentiels de l'agriculture sur l'environnement. Les données existantes au niveau national sont nombreuses, surtout en ce qui concerne l'UE et l'AELE, mais la plupart sont liées à la production, à l'emploi, à l'utilisation des engrais et des pesticides, au bétail et à la taille des exploitations. Il existe moins de données sur l'ampleur et la portée des effets environnementaux de l'agriculture et sur l'évolution des systèmes agricoles.

Production agricole et emploi dans certains pays européens

 


l'agriculture occupe 42% de la superficie de l'Europe. La taille des exploitations a tendance à augmenter en Europe occidentale, tandis que l'importance de l'agriculture dans l'économie diminue

les rendements agricoles et la productivité du travail dans l'agriculture ont régulièrement augmenté

l'agriculture engendre une pollution des eaux, une baisse de la qualité des sols et des pertes de biodiversité, et modifie les paysages, mais elle souffre aussi de la dégradation de l'environnement


23. SYLVICULTURE

Ce chapitre examine l'état des forêts d'Europe et la façon dont elles sont exploitées. Il explique comment les activités et pratiques associées à cette exploitation peuvent avoir un impact sur l'environnement, et identifie les facteurs principaux de ces changements. Il est basé sur des données provenant des inventaires forestiers classiques, et sur des informations qualitatives sur les effets environnementaux spécifiques et sur les productions sylvicoles autres que le bois.

les forêts couvrent 33% de la surface de l'Europe, ce qui représente une augmentation de 10% au cours des trente dernières années (principalement dans les régions du sud et de l'ouest, la couverture étant demeurée stable ou ayant diminué dans de nombreux pays de l'est)

l'introduction d'essences non indigènes a modifié la composition des forêts

depuis 1965, la production de bois européenne a augmenté de 18%, et la consommation de 28%.

 

Evolution de la couverture forestière en Europe
(sans la Fédération de Russie)


24. PÊCHE ET AQUACULTURE

Ce chapitre étudie la nature et l'importance des effets de la pêche sur l'environnement et donne un aperçu de la situation de la pêche et de l'aquaculture en Europe, compte tenu des différences régionales. Il évalue l'efficacité des politiques actuelles dans le domaine de la pêche. Les données principales ont été obtenues auprès d'instances internationales (FAO et Eurostat); les exemples cités sont tirés de rapports sur l'état de l'environnement et de la littérature scientifique.

Total des captures au niveau international dans la mer du Nord, 1903-1988

les stocks de poissons sont surexploités dans le nord-est de l'Atlantique et dans la Méditerranée

les filets, tant fixes que dérivants, causent des dommages aux animaux marins tels que les dauphins, les phoques moines, et probablement les marsouins et les oiseaux de mer

les effluents de l'aquaculture causent une pollution des eaux

l'introduction d'espèces exotiques par l'aquaculture peut faire concurrence aux espèces indigènes, voire les remplacer


25. TOURISME ET LOISIRS

Ce chapitre dresse un tableau de la situation en matière de tourisme et de loisirs en Europe et souligne les différences locales. L'évaluation des conséquences du tourisme et des loisirs est centrée sur six grands types de sites : zones protégées, zones rurales, montagnes, zones côtières, villes et sites historiques, parcs à thème et parcs de loisirs. Les grandes tendances sont décrites sur la base de données provenant de l'Organisation mondiale du tourisme, mais comme les statistiques touristiques reflètent mal les pressions sur l'environnement découlant du tourisme et des activités de loisir, une approche cas par cas fondée sur des données nationales ou locales a été adoptée.

le tourisme est une des activités sociales et économiques les plus importantes dans l'UE

ses incidences sont accentuées par la concentration des activités touristiques sur de courtes périodes de vacances et sur des zones relativement peu étendues

les conséquences environnementales du ski sont considérables, en particulier dans les Alpes, qui accueillent chaque année 100 millions de touristes

la côte méditerranéenne a accueilli 157 millions de touristes en 1990

le tourisme urbain connaît une popularité croissante


26. MÉNAGES

Ce chapitre étudie l'impact des ménages sur l'environnement en termes d'utilisation des ressources et d'émissions, juge les facteurs sous-jacents et évalue les mesures de contrôle potentielles. Il n'existe pas de données relatives à l'impact direct des ménages sur l'environnement. Des organisations internationales comme Eurostat disposent de données socio-économiques. Des études de cas basées sur des données nationales permettent de dresser un tableau plus complet de la situation.

la consommation des ménages représente 70% de la production industrielle en Europe

une augmentation du nombre des ménages associée à une réduction de leur taille entraîne une demande de ressources croissante

les ménages d'Europe de l'Ouest possèdent actuellement en moyenne au moins une voiture. Cela entraîne une pollution considérable

le volume des déchets des ménages continue d'augmenter, et bien que 50% des déchets ménagers soient recyclables, moins de 10% sont effectivement ramassés pour être recyclés

les ménages européens consomment environ 19% du volume total d'eau distribuée, tous usages confondus, et cette proportion est en augmentation


Taille des ménages européens, 1980-90 (Euromonitor)

   
 
</head0
Actions de document
Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100