Quarante années d’investissements ont amélioré la qualité des eaux de baignade en Europe

Changer la langue
Press Release Publié 20/05/2016 Dernière modification 18/07/2016 11:42
L'action de l'Union européenne pour garantir la propreté et la salubrité des eaux de baignade a commencé il y a quarante ans, avec l’adoption de la première directive sur les eaux de baignade. Le rapport annuel sur les eaux de baignade, publié aujourd’hui, prouve le mérite de la législation et des années d’investissements dans les infrastructures de traitement des eaux usées et autres mesures de réduction de la pollution. Il montre que la qualité des eaux de baignade s’est constamment améliorée au fil du temps, de sorte que 96 % des sites de baignade de l'Union faisant l'objet d'une surveillance répondaient aux normes minimales de qualité des eaux en 2015.

 Image © Peter Kristensen

Notre analyse montre que la qualité des eaux de baignade s'est considérablement améliorée au fil des ans. De plus en plus d'eaux de baignade non seulement répondent aux exigences minimales, mais ont en outre atteint le niveau d’excellence. Dans certaines villes, il est même possible de se baigner dans les bassins publics des zones portuaires.

Hans Bruyninckx, directeur exécutif de l'AEE

Le rapport annuel sur les eaux de baignade publié par l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) et la Commission européenne analyse la qualité des eaux de baignade en 2015 et indique les sites où l'on peut s'attendre à ce que cette qualité soit bonne en 2016.

Le rapport compile les analyses d'échantillons d'eau prélevés sur plus de 21 000 sites de baignade, côtiers ou intérieurs, dans l’ensemble de l’UE, en Suisse et en Albanie, et indique si les eaux ont été contaminées par une pollution d’origine fécale due aux eaux usées ou à l'élevage de bétail.

Si 96 % des sites de baignade satisfont aux exigences minimales, plus de 84 % atteignent le niveau «excellent», plus contraignant. Plusieurs grandes zones et villes touristiques telles que Blackpool, Copenhague et Munich commencent aussi à recueillir les fruits des investissements réalisés pour améliorer les systèmes d’épuration des eaux usées, ce qui se traduit par des sites de baignade plus propres dans les zones portuaires, le long des cours d'eau urbains et sur les plages fluviales à proximité.

Karmenu Vella, commissaire européen chargé de l'environnement, des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce sujet:«96 % des eaux de baignade européennes sont de qualité acceptable et 84 % d'excellente qualité. Tel est le résultat de 40 années d'investissements dans l'amélioration des infrastructures de gestion de l’eau et des eaux usées. C'est le signe que la législation de l’Union européenne fonctionne bien, et c'est la parfaite illustration du fait qu’un espace économique très évolué tel que le nôtre peut produire des normes environnementales d'un niveau tout aussi élevé.»

Hans Bruyninckx, directeur exécutif de l'AEE a pour sa part précisé:«Notre analyse montre que la qualité des eaux de baignade s'est considérablement améliorée au fil des ans. De plus en plus d'eaux de baignade non seulement répondent aux exigences minimales, mais ont en outre atteint le niveau d’excellence. Dans certaines villes, il est même possible de se baigner dans les bassins publics des zones portuaires.»

Globalement, la qualité des eaux de baignade s’est améliorée au fil du temps. En 1991, 56 % des sites de baignade atteignaient les niveaux de qualité les plus élevés. Ce pourcentage est passé à 87 % en 2015, sur la base des près de 9 600 sites de baignade ayant fait l'objet d'une surveillance annuelle au cours de cette période.

Autres conclusions essentielles

  • En 2015, la qualité des eaux de baignade a été excellente dans plus de 90 % des sites de baignade de huit États membres: le Luxembourg (totalité des 11 sites de baignade déclarés), Chypre (99,1 % des zones de baignade), Malte (97,7 %), la Grèce (97,2 %), la Croatie (94,2 %), l'Italie (90,6 %), l'Allemagne (90,3 %) et l'Autriche (90,2 %).
  • Dans toute l’Europe, la qualité des eaux n'a été jugée insuffisante que dans 385 sites de baignade en 2015. La proportion de sites de baignade dont la qualité des eaux est déclarée «insuffisante» est tombée de 1,9 % en 2014 à 1,6 % en 2015.
  • Le plus grand nombre de sites de baignade où la qualité des eaux a été jugée insuffisante se trouvent en Italie (95 sites de baignade, soit 1,7 %), en France (95 sites, soit 2,8 %) et en Espagne (58 sites, soit 2,6 %).
  • La proportion des eaux de baignade d’excellente qualité a augmenté, passant de 78 % en 2011 à 84 % en 2015.

  

Contexte

Lors des activités de loisir telles que la baignade, la contamination fécale est une source de préoccupation pour la santé publique. La fréquentation de plages ou de lacs balnéaires contaminés peut être à l'origine de maladies. Les sources principales de pollution sont les eaux usées et les eaux de drainage des exploitations et terres agricoles. Cette pollution augmente en cas de fortes pluies et d'inondations dues au débordement des égouts et au déversement des eaux de drainage polluées dans les cours d’eau et les mers. Il y a quarante ans, de grandes quantités d’eaux usées non traitées ou partiellement traitées étaient librement déversées dans un grand nombre de masses d'eaux en Europe.

C'est au cours de la saison balnéaire 2015 que, pour la première fois, la totalité des États membres de l’UE ont soumis leurs sites de baignade à une surveillance conformément aux dispositions de la directive révisée de l'UE sur les eaux de baignade (2006/7/CE). La directive précise si la qualité des eaux de baignade peut être classée comme étant «excellente», «bonne», «suffisante» ou «insuffisante», en fonction des niveaux de bactéries fécales relevés.

Les conclusions du rapport seront également au centre de l'attention pendant la Semaine verte européenne, du 30 mai au 3 juin 2016, dans le cadre du grand thème de l'édition de cette année: «Investir en faveur d'un avenir plus vert».

Pour de plus amples informations:

Parallèlement à ce rapport, l’AEE a publié une carte interactive qui indique le niveau de qualité des eaux pour chaque site de baignade. Des informations complémentaires telles que les rapports par pays et la directive sur les eaux de baignade peuvent être obtenues sur les pages web de l’AEE ou de la Commission européenne consacrées aux eaux de baignade.

Contenu connexe

Data visualisations

Cartes connexes

Publications connexes

Voir aussi

Geographic coverage

Albania, EU28, Cyprus, Estonia, Poland, Denmark, Luxembourg, Ireland, Netherlands, Belgium, Latvia, Malta, Germany, Czech Republic, Hungary, Bulgaria, Sweden, Greece, Portugal, Spain, Italy, Austria, Finland, Romania, United Kingdom, France, Lithuania, Slovenia, Slovakia, Croatia, Switzerland
Actions de document
Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100