Outils personnels

Notifications
Recevez des notifications relatives aux nouveaux rapports et produits. Fréquence: 3-4 emails par mois
Abonnements
Inscrivez-vous pour recevoir nos rapports (imprimés et/ou électroniques) et nos bulletins trimestriels.
Suivez-nous
 Icône Twitter Twitter
Icône Facebook Facebook
Icône Youtube Cannal YouTube
Logo RSS Flux RSS
Plus

Write to us Write to us

For the public:


For media and journalists:

Contact EEA staff
Contact the web team
FAQ

Call us Call us

Reception:

Phone: (+45) 33 36 71 00
Fax: (+45) 33 36 71 99


suivant
précédent
éléments

Passer au contenu | Passer à la navigation

Sound and independent information
on the environment

Vous êtes ici : Accueil / Salle de presse / Communiqués de presse / Protocole de Kyoto : le secteur des transports à la traine

Protocole de Kyoto : le secteur des transports à la traine

Changer la langue
Selon un nouveau rapport de l'Agence européenne pour l'environnement, publié à Copenhague aujourd'hui, les émissions de gaz à effet de serre liées aux transports constituent toujours un obstacle majeur, bien qu'évitable, aux objectifs poursuivis par l'UE dans le cadre du protocole de Kyoto sur les changements climatiques.

We cannot innovate our way out of the emissions problem from transport.

Professor Jacqueline McGlade, Executive Director of the EEA

Selon ce rapport intitulé «Transport and Environment: on the way to a new common transport policy» (Transport et environnement: vers une nouvelle politique commune des transports), la politique européenne des transports doit faire face à une augmentation massive de la demande dans ce secteur. Entre 1990 et 2003, les volumes de transport de passagers ont augmenté de 20 % dans les pays de l'AEE, la plus forte croissance — 96 % au cours de la même période — ayant été enregistrée par le transport aérien.

Alors que dans la plupart des autres secteurs (approvisionnement en énergie, industrie, agriculture, gestion des déchets), les émissions ont chuté entre 1990 et 2004, elles ont, sous l'effet de cet accroissement de la demande, sensiblement augmenté dans le secteur des transports.

Les transports représentent 21 % de l'ensemble des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans l'UE-15 (à l'exclusion du transport maritime et aérien international). Le transport routier constitue à lui seul 93 % du total des émissions liées au transport. Ce sont toutefois les émissions du transport aérien international qui augmentent le plus rapidement, affichant une hausse de 86 % entre 1990 et 2004.

Le Luxembourg et l'Irlande ont enregistré les plus fortes augmentations d'émissions de gaz à effet de serre (à l'exclusion du transport maritime et aérien) liées au transport entre 1990 et 2004, indiquant respectivement une progression de 156 et 140 %. L'augmentation moyenne dans les 32 pays membres de l'AEE (voir notes) s'élevait à 25 %.

«En laissant penser que nous nous contentons de traiter simplement les impacts environnementaux des transports, la révision à moyen terme du Livre blanc de 2001 sur les transports pourrait être interprétée comme un assouplissement de la position de l'Europe sur la nécessité de prendre des mesures concernant les volumes de transport. Cela ne peut être le cas» a déclaré le professeur Jacqueline McGlade, directrice exécutive de l'AEE.

«Nous ne pouvons pas lutter contre l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre, la pollution sonore et la fragmentation du paysage causées par les transports sans tenir compte de la progression du trafic qu'il soit routier, ferroviaire, aérien ou maritime. Les progrès technologiques, tels que les moteurs plus propres et plus économes en carburant sont très importants mais ils ne permettront pas à eux seuls de résoudre le problème des émissions liées au transport» a-t-elle déclaré.

Le rapport souligne également le rôle essentiel joué par les subventions aux transports en termes d'orientation dans le choix des transports. En Europe, entre 270 et 290 milliards d'euros sont consacrés chaque année à ces subventions. Près de la moitié de ces subventions sont allouées au transport routier, l'un des modes les moins respectueux de l'environnement. L'AEE publiera une étude détaillée sur ces subventions en mars 2007.

La pollution liée aux transports a également des conséquences directes sur notre santé. Près de 25 % de la population de l'UE-25 vivent à moins de 500 m d'une route empruntée par plus de trois millions de véhicules chaque année. Par conséquent, selon le rapport, l’équivalent de près de quatre millions d'années de vie sont perdues chaque année à cause de niveaux de pollution élevés.

Notes à l'éditeur :

Informations générales concernant le rapport

Ce rapport de l'AEE intitulé «Transport and Environment: on the way to a new common transport policy» (Transport et environnement: en route vers une nouvelle politique commune des transports), est la publication annuelle du Mécanisme de rapportage sur les transports et l'environnement de l'AEE (TERM), qui surveille l'évolution et l'efficacité des efforts visant à intégrer des stratégies relatives aux transports et à l'environnement.

Le rapport a pour objectif de couvrir tous les États membres de l'AEE. L'AEE se compose des 27 États membres de l'UE, la Turquie, de l'Islande, du Liechtenstein, de la Norvège et de la Suisse, laquelle a récemment adhéré à l'AEE et fournit des données dans certains cas. En règle générale, lorsque ces données sont incomplètes, la section des métadonnées l'indique et propose également une description des différents groupes de pays.

Liens Web: rapport TERM

Pays membres de l'AEE : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Turquie.

À propos de l'agence européenne pour l'environnement (AEE) :

l'AEE est basée à Copenhague. Elle a pour objectif de favoriser l'amélioration significative et mesurable de l'environnement européen en fournissant des informations opportunes, ciblées, pertinentes et fiables aux décideurs et au public.

Geographical coverage

[+] Show Map

Actions de document

Commentaires

Inscrivez-vous maintenant !
Recevez des notifications relatives aux nouveaux rapports et produits. Actuellement, nous avons 33095 abonnés. Fréquence: 3-4 e-mails par mois.
Archive des notifications
Suivez-nous
 
 
 
 
 
Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100