Outils personnels

suivant
précédent
éléments

Passer au contenu | Passer à la navigation

Sound and independent information
on the environment

Vous êtes ici : Accueil / Salle de presse / Communiqués de presse / L'AEE analyse des exemples de réussites dans le domaine des énergies renouvelables

L'AEE analyse des exemples de réussites dans le domaine des énergies renouvelables

Changer la langue
Topics: ,
Pourquoi l'énergie éolienne s'est-elle plus rapidement développée en Allemagne qu'en Grande-Bretagne, et pourquoi l'énergie solaire s'est-elle plus vite répandue en Espagne qu'en Grèce?

Copenhague, le 6 décembre 2001

L'AEE analyse des exemples de réussites dans le domaine des énergies renouvelables

Pourquoi l'énergie éolienne s'est-elle plus rapidement développée en Allemagne qu'en Grande-Bretagne, et pourquoi l'énergie solaire s'est-elle plus vite répandue en Espagne qu'en Grčce?

Un nouveau rapport de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) identifie les facteurs de réussite ou non des projets en matičre d'énergies renouvelables.

Le rapport «Renewable energies: success stories» (Énergies renouvelables: exemples de réussites) donne des clés pour l'utilisation des sources d'énergie renouvelable. Il apporte ainsi une contribution aux efforts entrepris par l'Union européenne et ses États membres pour réaliser leurs objectifs d'augmentation des quantités d'énergie produite ŕ partir de sources renouvelables d'ici ŕ l'an 2010.

Ce rapport examine dans quelle mesure chaque État membre est parvenu, entre 1993 et 1999, ŕ développer l'utilisation d'un certain nombre de technologies d'énergie renouvelable -- panneaux solaires photovoltaďques, chauffage thermique solaire, énergie éolienne et certaines exploitations de la biomasse (bois et cultures).

L'étude analyse les éléments essentiels de réussite dans sept domaines: soutien politique, législatif, fiscal, financier et administratif, développement technologique, information, éducation et formation. L'étude conclut que la clé du succčs doit ętre recherchée au niveau des effets combinés provoqués par des mesures de soutien, plutôt que dans chaque facteur en particulier. Les combinaisons ‘gagnantes' varient cependant d'une technologie ŕ l'autre.

Parmi les exemples de réussite, citons le développement de l'énergie thermique solaire et du chauffage urbain ŕ base de combustibles issus de la biomasse en Autriche, l'énergie éolienne et l'énergie de la biomasse au Danemark, l'énergie photovoltaďque, thermique solaire et éolienne en Allemagne, l'énergie photovoltaďque et éolienne en Espagne et le chauffage urbain ŕ base de combustibles issus de la biomasse en Sučde.

«Ce rapport nous apportent des solutions. Il prouve que l'Agence européenne pour l'environnement est déterminée non seulement ŕ fournir des informations permettant d'améliorer les prises de décision au niveau politique, mais également ŕ rassembler et ŕ diffuser des informations de "bonnes pratiques” destinées ŕ ceux qui agissent sur le terrain», déclare Domingo Jiménez-Beltrán, directeur exécutif de l'AEE.

M. Jiménez-Beltrán ajoute: «Cette étude servira également de base ŕ d'autres personnes concernées pour promouvoir les énergies renouvelables et faire connaître ces exemples de réussite. J'espčre qu'il donnera l'impulsion pour créer un centre d'échange d'informations en matičre d'expériences des énergies renouvelables ŕ différents niveaux, tant nationaux que locaux».

Le rapport a été présenté hier ŕ Bruxelles au cours d'une réunion du Forum européen pour les sources d'énergie renouvelables (EUROFORES) et de l'EREC (European Renewable Energy Council) au Parlement européen.

L'étude peut ętre téléchargée par chapitre ŕ partir du site web de l'Agence ŕ l'adresse

http://reports.eea.europa.eu/environmental_issue_report_2001_27/en/

Notes aux éditeurs

  • L'UE s'est fixé pour objectif indicatif de produire, en 2010, 12% de son énergie (électricité et chauffage) et 22,1% de son électricité ŕ partir de sources d'énergie renouvelables. La directive (2001/77/CE), récemment adoptée, relative ŕ la promotion de l'électricité produite ŕ partir de sources d'énergie renouvelables, précise les objectifs indicatifs nationaux en matičre d'électricité produite ŕ partir de sources d'énergie renouvelables pour chaque État membre.
  • Dans cette étude, pour ętre considérée comme réussie, l'utilisation d'une technologie d'énergie renouvelable doit démontrer qu'elle remplit au moins une des deux conditions suivantes:
    • une augmentation absolue du rendement de cette technologie équivalant au minimum ŕ 10% de l'augmentation totale dans toute l'UE, au cours de la période de 1993 ŕ 1999;
    • une augmentation du rendement de cette technologie supérieure, en pourcentage, ŕ l'augmentation moyenne dans l'UE, au cours de la période de 1993 ŕ 1999.
    Les pays et technologies remplissant une de ces conditions ou les deux figurent dans le tableau en annexe.

Au sujet de l'AEE

L'Agence européenne pour l'environnement a pour objectif de soutenir le développement durable et de favoriser l'amélioration importante et mesurable de l'environnement européen en fournissant des informations opportunes, ciblées, pertinentes et fiables aux décideurs et au public. Créée en 1990 par l'Union européenne (UE), en vertu du rčglement (CEE) n° 1210/90 du Conseil (tel que modifié par le rčglement (CE) n° 933/1999 du Conseil), l'Agence est le pilier central du réseau européen d'information et d'observation pour l'environnement (EIONET), qui regroupe environ 600 instituts et organismes environnementaux de toute l'Europe.

L'AEE est située ŕ Copenhague et est opérationnelle depuis 1994; elle est accessible ŕ tous les pays qui partagent ses objectifs et qui peuvent participer ŕ ses activités. L'Agence compte actuellement 24 pays membres. Il s'agit des 15 États membres de l'UE, plus l'Islande, la Norvčge et le Liechtenstein, qui sont membres de l'Espace économique européen (EEE), et depuis le 1er aoűt 2001, six des 13 pays d'Europe centrale et orientale et de la zone méditerranéenne candidats ŕ l'adhésion ŕ l'UE : la Bulgarie, Chypre, la Lettonie, Malte, la Slovénie et la République slovaque. L'intégration de ces pays fait de l'Agence européenne pour l'environnement le premier organe de l'UE ŕ accueillir les pays candidats.

Au cours de ces derničres semaines, l'Estonie, la Hongrie, la Lituanie, la Roumanie et la République tchčque ont également ratifié les accords relatifs ŕ leur adhésion ŕ l'AEE et il est prévu que les deux autres pays candidats -- la Pologne et la Turquie -- le feront également au cours des prochains mois. L'Agence comptera ainsi 31 pays membres.

Annexe

Évolution de l'expansion des énergies renouvelables 1993--99

Le chauffage urbain ŕ base de combustibles issus de la biomasse ne concerne que le rendement thermique ŕ partir d'une installation de production de chaleur.
Remarque 1: Deux critčres de sélection sont utilisés:
(gauche) représente une contribution minimum de 10% ŕ l'augmentation totale dans l'UE en termes absolus, 1993--99;
(droite) représente un pourcentage d'augmentation supérieur ŕ celui de l'augmentation dans l'UE, 1993--99.
Note 2: Uniquement les biocarburants:
représente les États membres qui indiquent qu'ils utilisent des biocarburants (la plupart n'en utilisent pas).
Source: Eurostat.



[top]

Geographical coverage

[+] Show Map

Actions de document

Commentaires

Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100