Outils personnels

Notifications
Recevez des notifications relatives aux nouveaux rapports et produits. Fréquence: 3-4 emails par mois
Abonnements
Inscrivez-vous pour recevoir nos rapports (imprimés et/ou électroniques) et nos bulletins trimestriels.
Suivez-nous
 Icône Twitter Twitter
Icône Facebook Facebook
Icône Youtube Cannal YouTube
Logo RSS Flux RSS
Plus

Write to us Write to us

For the public:


For media and journalists:

Contact EEA staff
Contact the web team
FAQ

Call us Call us

Reception:

Phone: (+45) 33 36 71 00
Fax: (+45) 33 36 71 99


suivant
précédent
éléments

Passer au contenu | Passer à la navigation

Sound and independent information
on the environment

Vous êtes ici : Accueil / Salle de presse / Communiqués de presse / La plupart des pays d'Europe centrale et orientale sont en voie d'atteindre les objectifs de Kyoto

La plupart des pays d'Europe centrale et orientale sont en voie d'atteindre les objectifs de Kyoto

Changer la langue
Comme le montrent leurs dernières projections, sept des pays d’Europe centrale et orientale projetant d’adhérer à l’Union européenne sont en voie d’atteindre leurs objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre prévus au titre du protocole de Kyoto sur le changement climatique, avec une ample marge dans la plupart des cas.

COMMUNIQUE DE PRESSE


Copenhague, le 2 décembre 2003


La plupart des pays d'Europe centrale et orientale sont en voie d'atteindre les objectifs de Kyoto


Comme le montrent leurs derničres projections, sept des pays d'Europe centrale et orientale projetant d'adhérer ŕ l'Union européenne sont en voie d'atteindre leurs objectifs de réduction d'émissions de gaz ŕ effet de serre prévus au titre du protocole de Kyoto sur le changement climatique, avec une ample marge dans la plupart des cas.


Selon les projections rassemblées par l'Agence européenne pour l'environnement, la Slovénie est le seul du groupe des 10 pays candidats et adhérents de l'Europe centrale et orientale qui prévoit que son objectif ne sera pas atteint.


Les émissions des six gaz ŕ effet de serre ont diminué de maničre significative dans la plupart des pays de la région au cours des années 1990, principalement en raison de l'introduction de l'économie de marché et de la restructuration ou de la fermeture d'industries polluantes et intensives en énergie qui en a résulté.


Cependant, comme dans l'Union européenne, les gaz ŕ effet de serre émis par les transports sont une préoccupation croissante.


Aprčs avoir diminué au début des années 1990, ces émissions ont augmenté fortement en Europe centrale et orientale depuis le milieu de la derničre décennie. En 2001, les émissions combinées de dioxyde de carbone, le principal gaz ŕ effet de serre, par les transports des dix pays ont dépassé, pour la premičre fois, le niveau de 1990 de 4%.


Selon le protocole, la Bulgarie, la République tchčque, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la République slovaque et la Slovénie doivent réduire d'ici 2008-2012 leurs émissions nationales de gaz ŕ effet de serre de 8% par rapport ŕ une année de base (voir l'Annexe pour les détails).


Pour la Hongrie et la Pologne, les objectifs de réduction sont de 6% par rapport ŕ leurs années de base, et ce pour les męmes dates.


Dans la derničre année pour laquelle des données complčtes sont disponibles -- dans la plupart des cas 2001 -- les émissions de gaz ŕ effet de serre des 10 pays, considérées globalement, sont estimées ŕ un montant inférieur de 36% au niveau de l'année de base. Les réductions enregistrées vont de 60,8 % en Lettonie ŕ 17,8 % en Hongrie.


La seule exception a été la Slovénie, dont les estimations d'émissions de gaz ŕ effet de serre montrent une augmentation de 1,4%.


Les derničres projections nationales montrent que six des pays considérés -- la Bulgarie, la République tchčque, l'Estonie, la Lettonie, la Pologne et la République slovaque -- prévoient d'atteindre leurs objectifs de Kyoto sans le moindre problčme, grâce aux initiatives déjŕ mises en śuvre, dites ‘politiques et mesures intérieures existantes.'


En 2010, la Lettonie et l'Estonie prévoient d'atteindre les plus grandes réductions d'émissions, de respectivement 58,2 % et 56,6 % par rapport aux niveaux de leur année de base (1990).


La réduction la moins importante, 6 %, serait enregistrée en Hongrie et permettrait ŕ ce pays d'atteindre exactement son objectif de réduction.


La Slovénie, quant ŕ elle, prévoit que ses émissions en 2010 seront supérieures de 9,6% au niveau de son année de base (1986), échouant ainsi largement ŕ atteindre son objectif de réduction de 8%. La Lituanie et la Roumanie n'ont pas fourni de projections.


Six pays prévoient également de mettre en śuvre des politiques et mesures intérieures supplémentaires. Dans le cas de la Slovénie ses émissions resteraient toutefois supérieures de 6,5 points de pourcentage ŕ l'objectif.


Pour les cinq autres pays -- la Bulgarie, la République tchčque, l'Estonie, la Pologne et la République slovaque -- les mesures et les politiques intérieures supplémentaires augmentent la marge par laquelle ils s'attendent ŕ une réduction des émissions au-delŕ des objectifs fixés.


Les derničres projections seront publiées dans le rapport de l'AEE intitulé Greenhouse gas emission trends and projections in Europe 2003. Une synthčse de ce rapport est publiée sur le site web de l'AEE, ŕ l'adresse http://reports.eea.europa.eu/environmental_issue_report_2003_36-sum.


Notes ŕ l'intention des éditeurs


  • Les pays qui rejoindront l'Union européenne en mai prochain, dits les pays adhérents, sont Chypre, la République tchčque, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République slovaque et la Slovénie. La Bulgarie et la Roumanie négocient en vue d'une adhésion ŕ une date ultérieure tandis que la Turquie a déposé sa candidature ŕ l'adhésion, mais n'a pas encore commencé les négociations.
  • Le Protocole de Kyoto, qui n'est pas encore entré en vigueur, permettra de maîtriser les émissions par les pays industrialisés de dioxyde de carbone (CO2), de méthane (CH4) et d'oxyde nitreux (N2O), ainsi que de trois gaz industriels fluorés : hydrofluorocarbones (HFC), hydrocarbures perfluorés (PFC) et hexafluorure de soufre (SF6).
  • Le rapport, préparé par l'AEE et son centre thématique sur l'air et le changement climatique (ETC/ACC), est destiné ŕ fournir éléments et analyses complémentaires pour le rapport annuel de la Commission européenne prévu par le mécanisme de surveillance des émissions de gaz ŕ effet de serre de l'UE (décision 1999/296/CE du Conseil). Le quatričme rapport de la Commission sera publié ŕ l'adresse suivante: http://www.europa.europa.eu/comm/environment/climat/gge.htm.
  • Six pays (la Bulgarie, la République tchčque, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie et la Slovénie) n'ont pas fourni les données sur leurs émissions pour tous les gaz et pour toutes les années entre 1990 et 2001. Pour les années manquantes, des estimations ont été préparées par l'ETC/ACC en vue du rapport.
  • Les politiques et mesures intérieures sont des instruments réglementaires, négociés ou économiques, qui ont pour effet la réduction des émissions.

L'AEE en bref


L'Agence européenne pour l'environnement est la principale source d'informations utilisée par l'Union européenne et ses États membres en développant les politiques de protection de l'environnement. L'Agence a pour objectif de soutenir le développement durable et de contribuer de maničre significative et mesurable ŕ l'amélioration de l'état de l'environnement en Europe en fournissant des informations opportunes, ciblées, pertinentes et fiables aux décideurs et au public. Créée en 1990 par l'Union européenne (UE) et établie ŕ Copenhague depuis 1994, l'AEE est le pilier central du réseau européen d'information et d'observation sur l'environnement (Eionet, European environment information and observation network), qui regroupe environ 300 organismes ŕ travers l'Europe, lui permettant de recueillir et diffuser les données et les informations relatives ŕ l'environnement.


L'Agence, qui est accessible ŕ toutes les nations qui partagent ses objectifs, compte actuellement 31 pays membres: les 15 États membres de l'Union européenne, l'Islande, la Norvčge et le Liechtenstein, qui font partie de l'Espace économique européen, ainsi que 13 pays candidats ou en voie d'adhésion que sont la Bulgarie, Chypre, la République tchčque, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lithuanie, Malte, la Pologne, la Roumanie, la Slovénie, la République slovaque et la Turquie. L'Agence est ainsi le premier organe de l'UE ŕ accueillir des pays candidats ou en voie d'adhésion. Des négociations avec la Suisse sont également en cours.


Annexe


Objectifs d'émission au titre du protocole de Kyoto comparés aux projections pour 2010 des pays adhérents et candidats d'Europe centrale et orientale


 

Année de base

Objectif d'émission pour 2008-2012

Evolution des émissions en 2001 en comparaison avec l'année de base

Evolution prévue des émissions en 2010 sur la base des politiques et mesures intérieures existantes

Ecart entre l'objectif et les émissions prévues en 2010 sur la base des mesures et politiques intérieures existantes) 1)

Ecart entre l'objectif et les émissions prévues en 2010 sur la base des mesures et politiques intérieures existantes et supplémentaires 1)

 

 

(% des émissions de l'année de base)

 (% des émissions de l'année de base)

(% des émissions de l'année de base)

(% des émissions de l'année de base)

(% des émissions de l'année de base)

Bulgarie

1988

-8.0

-50.7

-14.9

-6.9

-12.1

République tchčque

1990

-8.0

-23.0

-31.4

-23.4

-26.7

Estonie

1990

-8.0

-55.4

-56.6

-48.6

-52.0

Hongrie

ave. 1985-87

-6.0

-17.8

-6.0

0.0

données non fournies

Lettonie

1990

-8.0

-60.8

-58.2

-50.2

données non fournies

Lituanie

1990

-8.0

-60.7

données non fournies

données non fournies

données non fournies

Pologne

1988

-6.0

-32.3

-14.6

-8.6

-13.3

Roumanie

1989

-8.0

-44.0  

données non fournies

données non fournies

données non fournies

Slovaquie

1990

-8.0

-30.6

-26.6

-18.6

-25.5

Slovénie

1986

-8.0

1.4

9.6

17.6

6.5


1) Un nombre positif signifie un manque et un nombre négatif signifie un excčs (en comparaison avec l'objectif)


Ecart (excčs ou manque) entre les objectifs d'émission de Kyoto et les projections pour 2010 pour les pays adhérents et candidats d'Europe centrale et orientale, sur la base des politiques et mesures intérieures existantes et supplémentaires



Note: les projections pour la Pologne ne concernent que le secteur de l'énergie



Geographical coverage

[+] Show Map

Actions de document

Commentaires

Inscrivez-vous maintenant !
Recevez des notifications relatives aux nouveaux rapports et produits. Actuellement, nous avons 33067 abonnés. Fréquence: 3-4 e-mails par mois.
Archive des notifications
Suivez-nous
 
 
 
 
 
Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100