Outils personnels

Notifications
Recevez des notifications relatives aux nouveaux rapports et produits. Fréquence: 3-4 emails par mois
Abonnements
Inscrivez-vous pour recevoir nos rapports (imprimés et/ou électroniques) et nos bulletins trimestriels.
Suivez-nous
 Icône Twitter Twitter
Icône Facebook Facebook
Icône Youtube Cannal YouTube
Logo RSS Flux RSS
Plus

Write to us Write to us

For the public:


For media and journalists:

Contact EEA staff
Contact the web team
FAQ

Call us Call us

Reception:

Phone: (+45) 33 36 71 00
Fax: (+45) 33 36 71 99


suivant
précédent
éléments

Passer au contenu | Passer à la navigation

Sound and independent information
on the environment

Vous êtes ici : Accueil / Salle de presse / Communiqués de presse / Les pics de pollution par l'ozone dépassent un seuil critique eux jours sur trois

Les pics de pollution par l'ozone dépassent un seuil critique eux jours sur trois

Changer la langue

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Copenhague, le 26 octobre 2001

Les pics de pollution par l'ozone dépassent un seuil critique eux jours sur trois

Les niveaux relevés de concentration d'ozone au niveau du sol - principal composant, potentiellement dangereux, du "smog" estival - ont dépassé deux jours sur trois un seuil critique sur le territoire européen au printemps et ŕ l'été derniers, selon les informations préliminaires rassemblées par l'Agence européenne pour l'environnement.

Le rapport a été soumis aux ministres de l'environnement de l'Union européenne préalablement ŕ leur réunion du 29 octobre.

L'ozone peut entraîner de graves problčmes de santé chez l'homme et nuire aux écosystčmes, ainsi qu'aux matériaux et cultures agricoles. Il est le produit de réactions chimiques, sous l'effet de la lumičre solaire, entre certains polluants atmosphériques rejetés par l'industrie et les moyens de transport. Les niveaux de "smog" ont tendance ŕ culminer lorsque le temps est ensoleillé et chaud, et sont généralement plus élevés au sud qu'au nord du continent européen.

Une directive de l'Union européenne concernant la pollution de l'air par l'ozone demande aux pouvoirs publics d'informer la population de la situation lorsque les stations de surveillance relčvent des concentrations d'ozone supérieures ŕ un seuil critique, fixé ŕ 180 microgrammes d'ozone par mčtre cube d'air (180 μg/m3) en moyenne horaire.

Conduite pour la Commission européenne, une évaluation préliminaire pour la période comprise entre avril et aoűt 2001 montre que le seuil pour l'information de la population a été dépassé dans 11 des 15 États membres de l'UE, ainsi que dans 5 des 10 autres pays européens ayant fourni des informations ŕ la demande de l'AEE (voir tableau en annexe pour plus d'informations). Ce seuil a été dépassé dans au moins un de ces 25 pays pendant 101 jours des 153 que comptait la période de référence.

Les concentrations d'ozone ont été légčrement plus fortes cette année qu'en 2000, reflétant une fréquence plus élevée de journées chaudes et ensoleillées au cours de l'été 2001. Une analyse approfondie des données recueillies depuis 1994 met toutefois en évidence une tendance mixte caractérisée par des concentrations connaissant des pics plus faibles mais des niveaux moyens plus élevés.

Ces résultats laissent penser que les réductions observées depuis 1990 au niveau des émissions de polluants atmosphériques favorisant la formation d'ozone -- principalement les oxydes d'azote (NOx), les composés organiques volatiles (VOCs) et le monoxyde de carbone -- se traduisent par des pics moins élevés de concentrations. Ces réductions concourent également ŕ l'atténuation des expositions de la population européenne ŕ l'ozone ŕ court terme.

Toutefois, l'augmentation des niveaux moyens de concentrations d'ozone, pour laquelle aucune explication claire n'existe ŕ ce moment, induit une intensification des expositions de la population ŕ long terme.

La concentration moyenne maximale d'ozone relevée cette année au cours des périodes de dépassement du seuil pour l'information de la population a été de 200 μg/m3. En moyenne, ces dépassements ont été enregistrés sur des durées comprises entre 1,2 heure (en avril) et 3,0 heures (en juin et aoűt).

Immédiatement suivie par la France (58 jours) et l'Espagne (48 jours), l'Italie a enregistré, avec 80 jours, le nombre le plus élevé de jours de dépassement. De tous les pays ayant signalé de tels dépassements, la Pologne se classe en meilleure position avec seuelement 2 jours de dépassement. Du fait de différences importantes au niveau de l'étendue des réseaux de surveillance de l'ozone dans ces différents pays, ces chiffres ne permettent pas forcément une comparaison correcte. C'est en Belgique et en France que la proportion de stations signalant ces dépassements est la plus forte (73%).

Les pays n'ayant enregistré aucun dépassement du seuil pour l'information de la population cette année étaient la Bulgarie, le Danemark, l'Estonie, la Finlande, l'Irlande, la Lettonie, la Lituanie, la Norvčge et la Sučde. L'Irlande et la Finlande n'ont observé aucun dépassement pour la quatričme année consécutive.

En vertu de la directive de l'UE, un seuil de mise en garde de la population est fixé ŕ 360 μg/m3, en moyenne sur une heure. Au cours de la période estivale, ce niveau a été atteint, mais pas dépassé, dans l'une des stations espagnoles de surveillance. Cependant, ce seuil a été dépassé en mars dernier, donc bien avant la période estivale, lors d'un pic de pollution par l'ozone aux environs de la ville de Marseille.

Un accord a été conclu cette semaine entre les institutions de l'UE sur une nouvelle directive relative ŕ l'ozone qui introduirait, entre autres, un seuil d'alerte ŕ 240 μg/m3. En cas de niveaux de concentration supérieurs ŕ ce seuil, les pouvoirs publics devront mettre en śuvre des plans d'action ŕ court terme pour réduire la pollution par l'ozone. L'accord est en cours d'examen par le Parlement européen en vue de son adoption définitive.

Parmi l'ensemble des dépassements du seuil pour l'information de la population relevés cette année, quelque cinq pour cent étaient également supérieurs au futur seuil d'alerte.

Notes aux éditeurs

  • Parallčlement ŕ la durée et ŕ l'intensité de l'ensoleillement, les polluants (ou "précurseurs") -- principalement les composés organiques volatiles, les oxydes d'azote et le monoxyde de carbone -- contribuent ŕ la formation et ŕ la destruction de l'ozone qui dépendent ainsi de leurs émissions et de leurs niveaux de concentration.
  • Exposé ŕ des concentrations élevées d'ozone, l'homme peut observer diverses manifestations négatives sur son systčme respiratoire et une baisse de la fonction pulmonaire. Toux, inconfort thoracique, gęne respiratoire, céphalées et irritation oculaire comptent au nombre des symptômes observés au cours de périodes de "smog". Les expositions ŕ l'ozone se traduisent pour les écosystčmes par des dommages visibles au niveau du feuillage et pour les cultures agricoles par un rendement agronomique et des productions de semences moindres. Des effets négatifs sur la végétation peuvent ętre observés ŕ des niveaux relativement faibles de concentrations, fréquemment relevés en Europe.
  • La directive de l'UE concernant la pollution de l'air par l'ozone (directive 92/72/CEE) a été adoptée en 1992 et est entrée en vigueur en mars 1994. Elle fixe les procédures d'harmonisation de la surveillance des concentrations d'ozone, de l'échange d'informations, d'information et d'alerte de la population en ce qui concerne les niveaux d'ozone et d'optimisation des actions destinées ŕ réduire la formation d'ozone.
  • Les informations relatives ŕ la situation de l'ozone en 2001 reposent partiellement sur des données provisoires (non validées) de surveillance; les conclusions tirées ne doivent ętre considérées que comme préliminaires. L'évaluation prend la forme d'un rapport de l'AEE pour la Commission européenne intitulé Air pollution by ozone in Europe in summer 2001: Overview of exceedances of EC ozone threshold values during the summer season April-August 2001 (version définitive du 22 octobre 2001). Ce rapport est disponible sur le site web de l'AEE ŕ l'adresse suivante: http://reports.eea.europa.eu/topic_report_2001_13/en
  • Dans ce rapport, une journée est comptabilisée en tant que jour signalé avec dépassement si un seuil a été dépassé durant au moins une heure.
  • Outre les États membres de l'UE, la Bulgarie, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Norvčge, la Pologne, la République tchčque, la Slovaquie et la Suisse ont également fourni des informations sur les dépassements qu'elles ont enregistrés.
  • 1842 stations de surveillance réparties sur le territoire de ces 25 pays sont supposées avoir été opérationnelles au cours de la saison estivale.

Au sujet de l'AEE

L'Agence européenne pour l'environnement a pour objectif de soutenir le développement durable et de favoriser l'amélioration importante et mesurable de l'environnement en Europe en fournissant des informations opportunes, ciblées, pertinentes et fiables aux décideurs et au public. Créée en 1990 par l'Union européenne (UE) par le rčglement n° 1210/90 du Conseil (tel que modifié par le rčglement n° 933/1999 du Conseil), l'Agence est le pilier central du réseau européen d'information et d'observation pour l'environnement (EIONET) qui regroupe environ 600 instituts et organismes environnementaux de toute l'Europe.

Située ŕ Copenhague et opérationnelle depuis 1994, l'AEE est accessible ŕ tous les pays qui partagent ses objectifs et qui peuvent participer ŕ ses activités. L'Agence compte actuellement 24 pays membres. Il s'agit des 15 États membres de l'UE, plus l'Islande, la Norvčge et le Liechtenstein, qui font partie de l'Espace économique européen, et, depuis le 1er aoűt 2001, six des 13 pays d'Europe centrale et orientale et de la zone méditerranéenne candidats ŕ l'adhésion ŕ l'UE -- la Bulgarie, Chypre, la Lettonie, Malte, la Slovénie et la République slovaque. L'intégration de ces pays fait de l'AEE le premier organe de l'UE ŕ accueillir les pays candidats.

Ces derničres semaines, l'Estonie, la Hongrie, la Lituanie et la Roumanie ont également ratifié des accords d'adhésion ŕ l'AEE et il est prévu que les trois pays candidats restants -- la République tchčque, la Pologne et la Turquie -- en feront de męme dans les tout prochains mois. Le nombre de pays membres de l'Agence sera ainsi porté ŕ 31.

Annexe

Dépassement par pays du seuil de l'UE pour l'information de la population en matičre de pollution par l'ozone dans le courant du printemps et de l'été 2001

Annexe (261570 bytes)

Click the thumbnail above or here to view a large version of the table

1information reçue incomplčte;
I nombre de stations fournissant des données dans le cadre de la directive concernant la pollution de l'air par l'ozone;
II nombre de jours calendaires au cours desquels au moins un dépassement a été relevé;
III moyenne de toutes les concentrations les plus élevées enregistrées au cours des dépassements;
IV chiffre de gauche: moyenne de l'ensemble des stations fournissant des données dans le cadre de la directive,
chiffre de droite: moyenne de l'ensemble des stations.



[top]

Geographical coverage

[+] Show Map

Actions de document

Commentaires

Inscrivez-vous maintenant !
Recevez des notifications relatives aux nouveaux rapports et produits. Actuellement, nous avons 33072 abonnés. Fréquence: 3-4 e-mails par mois.
Archive des notifications
Suivez-nous
 
 
 
 
 
Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100