Le changement climatique et les villes

La plupart des Européens vivent aujourd'hui dans des villes. Les choix que nous ferons en matière d'infrastructure urbaine auront donc une grande incidence sur la façon dont nous nous accommoderons du changement climatique. La survenue de pluies, d'inondations et de vagues de chaleur plus fréquentes compteront sans doute au nombre des défis que les villes européennes auront à relever face au changement climatique. Nous avons demandé à Holger Robrecht, directeur régional adjoint de l'ICLEI, de nous indiquer ce que font les villes pour s'adapter au changement climatique.

En savoir plus

Agriculture et changement climatique

L'agriculture contribue au changement climatique mais en subit également les effets. L'UE doit réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'origine agricole et adapter son système de production alimentaire pour faire face au changement climatique. Mais le changement climatique n'est qu'une des nombreuses pressions qui s'exercent sur l'agriculture. Face à la croissance de la demande mondiale en ressources et au renforcement de la concurrence pour y avoir accès, il est nécessaire de considérer la production et la consommation alimentaires de l'UE dans un contexte plus large, associant agriculture, énergie et sécurité alimentaire.

En savoir plus

Le changement climatique et les investissements

Les mesures visant à atténuer le changement climatique et s'y adapter sont souvent considérées comme coûteuses et sont perçues comme une charge supplémentaire pour l'économie. Mais les pays européens investissent déjà des fonds publics et privés dans le domaine de la recherche, des infrastructures, de l'agriculture, de l'énergie, du transport, du développement urbain, de la protection sociale, de la santé et de la préservation de la nature. Nous pouvons veiller à ce que les dépenses actuelles dans ces domaines favorisent la prise de décisions durables et respectueuses du climat qui contribueront à la création de nouveaux emplois.

En savoir plus

Vivre sous un climat changeant

Notre climat change. Il est scientifiquement prouvé que la température moyenne mondiale augmente et que les régimes de précipitations évoluent. Il est également prouvé que les glaciers, la banquise arctique et la calotte glaciaire du Groenland fondent. Selon le cinquième rapport d'évaluation du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, le réchauffement depuis le milieu du XXe siècle serait dû essentiellement à une augmentation des concentrations de gaz à effet de serre résultant d'émissions liées aux activités humaines. La combustion de combustibles fossiles et les changements dans l'utilisation des sols sont en grande partie responsables de cette augmentation.

En savoir plus

Le changement climatique et les mers

Le changement climatique réchauffe les océans, ce qui entraîne l'acidification des environnements marins et modifie les régimes de précipitations. Cette combinaison de facteurs renforce souvent les impacts d'autres pressions humaines sur les mers, ce qui conduit à une perte de la biodiversité marine. Les moyens de subsistance de nombreux êtres humains dépendent de la biodiversité et des écosystèmes marins. Il est donc important de prendre rapidement des mesures pour limiter le réchauffement des océans.

En savoir plus

Atténuer le changement climatique

2014 a été une année record en ce qui concerne la chaleur. C'est également une année de plus dans une série de décennies de plus en plus chaudes. Afin de limiter le réchauffement de la planète à 2 °C au-dessus des niveaux de l'ère préindustrielle et de réduire autant que possible les effets du changement climatique, il est nécessaire de diminuer considérablement les émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Si les gouvernements peuvent fixer des objectifs, c'est en fin de compte à l'industrie, aux entreprises, aux autorités locales et aux ménages qu'il incombe d'agir. L'action à mener doit avoir pour objectif de réduire les émissions, de stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, de mettre fin à l'élévation des températures et de limiter le changement climatique.

En savoir plus

Sol et changement climatique

Le sol est un élément important — et souvent négligé — du système climatique. Il s'agit du deuxième plus grand réservoir de carbone, ou «puits», après les océans. Suivant la région considérée, le changement climatique pourrait entraîner le stockage d'une quantité plus importante de carbone dans les végétaux et dans le sol à la suite de la croissance végétale, ou provoquer l'émission de plus grandes quantités de carbone dans l'atmosphère. La restauration des principaux écosystèmes terrestres et une utilisation durable de la terre dans les zones urbaines et rurales peuvent nous aider à atténuer les effets du changement climatique et à nous adapter à celui-ci.

En savoir plus

Sommes-nous prêts à faire face au changement climatique?

Le changement climatique a divers effets sur notre santé, nos éc osystèmes et nos économies. Ces effets risquent de s'aggraver au cours des décennies à venir . S'ils ne sont pas traités, leurs conséquences pourraient être très coûteuses et se traduir e par des problèmes de santé, des effets graves sur les écosystèmes et la destruction d e biens et d'infrastructures. De nombreux projets d'adaptation sont déjà en cours dans toute l'E urope afin de se préparer à un climat changeant.

En savoir plus

Principes d’économie et environnement

En mars 2014, la ville de Paris a été touchée par une pollution importante aux particules fines. L’utilisation des voitures particulières a donc été fortement restreinte pendant quelques jours. De l’autre côté de la planète, une entreprise chinoise a lancé un nouveau produit: une assurance contre le smog pour les voyageurs dont le séjour est gâché par la mauvaise qualité de l’air. Quel est donc le prix d’un air propre? L’économie peut-elle nous aider à réduire la pollution? Jetons donc un œil sur quelques principes économiques de base.

En savoir plus

Comment «verdir» nos villes?

Plus des trois quarts des Européens vivent dans des zones urbaines. Ce que les citadins produisent, achètent, mangent, jettent, la manière dont ils se déplacent et où ils vivent, tous ces paramètres ont un impact sur l’environnement. Dans le même temps, la façon dont la ville est construite influence aussi la manière de vivre de ses habitants. Nous avons demandé à Roland Zinkernagel, originaire de Malmö en Suède, quelles actions concrètes sont envisageables pour rendre sa ville plus durable.

En savoir plus

Pourquoi achetons-nous ce que nous achetons?

Tout Européen, quel que soit son âge, est un consommateur. Ce que nous décidons de consommer et d’acheter joue un rôle central dans la détermination de ce qui est produit. Mais comment choisissons-nous ce que nous achetons? Est-ce une décision rationnelle ou plutôt impulsive? Nous avons interrogé Lucia Reisch de l’école de commerce de Copenhague sur les comportements des consommateurs en Europe.

En savoir plus

Des ordures dans nos océans

Notre planète est recouverte à hauteur de 70 % environ par la mer, et on trouve pratiquement partout des déchets à la surface des océans. Les déchets marins, les plastiques en particulier, représentent une menace non seulement pour la santé de nos océans et de nos côtes mais aussi pour notre économie et nos communautés. La plupart des déchets que l’on retrouve en mer proviennent des activités terrestres. Comment pouvons-nous arrêter le flux de déchets qui se déverse dans les mers et les océans? Le meilleur endroit pour s’attaquer au problème de la pollution marine commence sur terre.

En savoir plus

Une économie: rationnelle en termes de ressources, verte et circulaire

Notre bien-être dépend des ressources naturelles. Nous extrayons ces ressources pour les transformer en aliments, en bâtiments, en mobilier, en appareils électroniques, en vêtements, etc. Malheureusement, l’exploitation de ces ressources dépasse largement la capacité de régénération de l’environnement et donc sa capacité à nous fournir en matières premières. Comment pouvons-nous assurer le bien-être à long terme de notre société? Rendre notre économie plus «verte» y contribuera certainement.

En savoir plus

Les déchets: un problème ou une ressource?

Les déchets ne sont pas uniquement un problème environnemental mais aussi une perte économique. Les Européens produisent en moyenne près de 481 kg de déchets municipaux par an. Une fraction de plus en plus importante de ces déchets est maintenant compostée ou recyclée, et la part finissant à la décharge s’amenuise. Comment pouvons-nous modifier la façon dont nous produisons et consommons pour produire de moins en moins de déchets tout en utilisant ce qui reste comme une ressource?

En savoir plus

De la production aux déchets: le système alimentaire

Nous utilisons de plus en plus de ressources naturelles en raison de la croissance démographique, de la modification de nos modes de vie et de l’augmentation de notre consommation personnelle. Pour s’attaquer à une consommation qui n’est plus soutenable pour la planète, nous devons aborder le système des ressources dans sa globalité en y intégrant nos méthodes de production, les différents profils de demande et de chaînes d’approvisionnement. L’article qui suit est consacré à l’alimentation.

En savoir plus

Transition vers une économie verte

Notre qualité de vie, notre santé et notre vie professionnelle dépendent de notre environnement. Nous utilisons pourtant les ressources naturelles de la Terre à une telle vitesse et d’une telle manière que nous compromettons aujourd’hui notre bien-être futur et aliénons la capacité de régénération de notre principal fournisseur, la nature. Nous devons maintenant radicalement transformer notre façon de produire, de consommer et de vivre. Nous devons créer une économie verte, et la transition doit commencer aujourd’hui.

En savoir plus

L'agriculture en Europe : comment rendre l’alimentation abordable, saine et « verte » ?

Pour produire des aliments en quantité suffisante, l’Europe a recours à une agriculture intensive, qui n’est pas sans conséquences sur l’environnement et la santé. L’Europe peut-elle trouver un moyen plus respectueux de l’environnement de produire la nourriture ? Nous avons posé la question à Ybele Hoogeveen, directeur d’un groupe de travail de l’Agence européenne pour l’environnement qui étudie l’impact de l’utilisation des ressources sur l’environnement et le bien-être humain.

En savoir plus

L’environnement, la santé et l’économie ne font qu’un

L’économie européenne ressent encore les effets de la crise économique débutée en 2008. Le chômage et les réductions de salaire ont affecté des millions de citoyens. Alors que les nouveaux diplômés ne trouvent pas d’emploi dans l’une des régions les plus riches du monde, est-il légitime de continuer à parler de l’environnement ? C’est justement ce que fait le nouveau programme d’action de l’UE pour l’environnement, mais pas seulement. Il décrit aussi l’environnement comme un élément à part entière et indissociable de notre santé et de notre économie.

En savoir plus

Pollution atmosphérique : les connaissances sont essentielles pour la combattre

“ Le point positif c’est qu’au cours des dernières décennies, l’exposition à plusieurs polluants atmosphériques a diminué de manière notable. Cependant, ces polluants pour lesquels nous avons enregistré les réductions les plus importantes ne sont pas les plus nocifs pour la santé humaine et l’environnement ”, explique Valentin Foltescu, qui travaille sur l’évaluation de la qualité de l’air et l’envoi des données à l’AEE. Nous lui avons demandé ce que fait l’AEE pour la qualité de l’air et ce qu’indiquent les dernières données.

En savoir plus

Transformer le changement en transition

Nous vivons dans un monde qui évolue en permanence. Comment pouvons-nous orienter ces changements continuels afin de garantir la viabilité de l’environnement mondial d’ici 2050 ? Comment parvenir à un équilibre entre l’économie et l’environnement, le court terme et le long terme ? La réponse réside dans notre façon de gérer le processus de transition, sans nous enfermer dans des systèmes non durables.

En savoir plus

Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100