Véhicules électriques: vers un système de mobilité durable

Changer la langue
Article Publié 14/11/2016 Dernière modification 21/11/2016 16:05
La société moderne dépend de la circulation des biens et des personnes, mais nos systèmes de transport actuels ont des impacts négatifs sur la santé humaine et sur l'environnement. Nous avons discuté avec Magdalena Jóźwicka, responsable de projet pour un prochain rapport sur les véhicules électriques, à propos des bénéfices et des défis pour l'environnement résultant de l'utilisation de l'électricité comme alternative aux carburants classiques pour les véhicules.

 Image © Norsk elbilforening

Quels sont les types de véhicules électriques utilisés en Europe de nos jours?

Il existe un certain nombre de types différents à l'heure actuelle. Lorsque nous parlons de véhicules de tourisme, nous pouvons faire la distinction entre les véhicules à batterie entièrement électriques – à moteur électrique uniquement – et les différents types de voitures hybrides rechargeables (plug-in), qui ont à la fois un moteur électrique et un moteur à combustion interne.

D'autres types de véhicules peuvent également fonctionner à l'électricité. Sur la route, nous voyons de plus en plus de bicyclettes, de camionnettes et de bus électriques. En ce qui concerne les autres modes de transport, il existe également des locomotives, des transbordeurs, des navires et des petits bateaux.

Les véhicules électriques sont-ils fréquents en l'Europe?

Chaque année, les ventes de voitures de tourisme électriques sont de plus en plus importantes, qu'elles concernent des véhicules à batterie entièrement électriques ou hybrides rechargeables. Au cours de l'année passée, environ 150 000 nouveaux véhicules électriques ont été vendus dans l'UE. Bien que les ventes augmentent rapidement en termes de pourcentage, elles ne représentent encore qu'un faible pourcentage des ventes totales, avec seulement 1,2 % en 2015. Et nous estimons qu'environ 0,15 % seulement des véhicules en circulation sont électriques. En d'autres termes, seule 1 voiture de tourisme sur 700. Un pays important à mentionner est la Norvège, qui arrive en tête en termes de ventes de voitures électriques. L'année dernière, environ 34 000 nouveaux véhicules électriques y ont été vendus, ce qui correspond à un cinquième de l'ensemble des voitures neuves.

Quelle est la politique européenne en matière de véhicules électriques?

L'UE s'engage à la décarbonisation de son système de transport et à soutenir d'autres solutions que les technologies et carburants pour moteurs à combustion classiques. Les véhicules électriques ne sont qu'un élément parmi d'autres. Certaines politiques encouragent le développement de carburants et d'électricité renouvelables; tandis que d'autres ciblent les infrastructures nécessaires pour les véhicules électriques, telles que les points de recharge en Europe. Certains textes spécifiques de la législation fixent des objectifs sur la quantité de dioxyde de carbone (CO2) que les véhicules neufs peuvent émettre par kilomètre. Ceux-ci ont contribué à promouvoir la fabrication de véhicules à faible taux d'émission, y compris les voitures électriques.

Pourquoi est-il important d'intégrer des véhicules électriques dans le parc automobile?

L'utilisation de combustibles fossiles dans le transport nuit à la qualité de l'air local et à notre climat. Cela se produit à travers les émissions d'échappement de CO2 et les polluants de l'air nocifs tels que les oxydes d'azote et les particules. Le trafic routier est également de loin la principale source de bruit en Europe. De toute évidence, l'intégration des véhicules électriques dans le parc automobile peut considérablement réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) totaux et la pollution atmosphérique, en particulier si l'électricité utilisée provient de sources renouvelables. Mais même lorsque l'électricité est produite à partir de combustibles fossiles, l'environnement urbain peut quand même bénéficier d'un passage aux véhicules électriques si l'on tient compte de la réduction de la pollution de l'air locale et des niveaux de bruit.

Pourquoi les véhicules électriques sont-ils plus répandus dans certains pays que dans d'autres?

Presque tous les pays prennent des mesures pour promouvoir les véhicules électriques, mais assez peu de pays sont parvenus à réaliser de fortes augmentations des ventes. Par exemple, quatre-vingt-dix pour cent des véhicules électriques neufs ont été vendus dans six États membres de l'UE seulement en 2015 - à savoir le Danemark, la France, l'Allemagne, la Suède, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.  La Norvège, mentionnée plus haut, est un précurseur dans ce domaine et constitue un bon exemple de pays qui utilise un ensemble complet de mesures incitatives. L'une des mesures les plus efficaces semble être les subventions à l'achat qui rendent le prix des véhicules électriques similaire à celui des voitures conventionnelles. D'autres mesures incitatives comprennent la réduction des coûts de propriété, comme la réduction de la taxe annuelle ou le rechargement gratuit, le parking gratuit ou encore l'utilisation des voies de bus pour les voitures électriques.

Quels sont les défis qui nous attendent?

La technologie doit encore être améliorée de plusieurs façons pour que les consommateurs adoptent l'électromobilité plus largement.  Par exemple, l'autonomie doit être plus longue et la vitesse de rechargement plus rapide. À l'heure actuelle, il faut 20 à 30 minutes pour recharger un véhicule pour une distance de 100 km de route aux bornes de recharge les plus rapides. Nous avons également besoin de meilleures infrastructures qui rendent les points publics de recharge aussi fréquents que les stations de ravitaillement en carburants conventionnelles et nous devons accroître la capacité de production d'énergie renouvelable pour tirer pleinement parti des avantages de l'électromobilité. Les véhicules électriques sont également plus onéreux que les véhicules conventionnels.

Il est également important de noter que le simple remplacement des véhicules conventionnels par des véhicules électriques ne résoudra pas la plupart des problèmes que nous associons au transport. Bien qu'ils puissent contribuer à réduire les émissions de GES, la pollution de l'air et le bruit, les véhicules électriques ne vont pas résoudre d'autres problèmes tels que les embouteillages ou la nécessité de mettre en place de nouvelles infrastructures routières et des espaces de stationnement. Pour rendre le transport véritablement durable, nous devons, en tant que société, repenser notre système de mobilité global et rechercher des moyens novateurs pour réduire notre dépendance par rapport aux véhicules. Nous pouvons, par exemple, apporter certains changements tels que l'utilisation de systèmes de covoiturage, le développement de meilleures infrastructures de transport public et l'augmentation de l'utilisation des modes de transport à faible émission ou à émission zéro.

Quelle est l’action de l’AEE en matière de véhicules électriques?

Pour ce qui est du futur proche, nous allons publier deux documents sur les véhicules électriques cet automne: un guide résumant l'état actuel des connaissances sur les véhicules électriques en Europe, et un court exposé prospectif sur certains des effets potentiels qu’aurait l'adoption hypothétique à grande échelle des véhicules électriques, d'ici 2050, sur le système énergétique et l'environnement.

 

Magdalena Jóźwicka

Geographic coverage

Austria, Belgium, Bulgaria, Croatia, Cyprus, Czechia, Denmark, Estonia, Finland, France, Germany, Greece, Hungary, Ireland, Italy, Latvia, Lithuania, Luxembourg, Malta, Netherlands, Norway, Poland, Portugal, Romania, Slovakia, Slovenia, Spain, Sweden, United Kingdom
Actions de document
Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100