Outils personnels

suivant
précédent
éléments

Passer au contenu | Passer à la navigation

Sound and independent information
on the environment

Vous êtes ici : Accueil / Articles / Transformer le changement en transition

Transformer le changement en transition

Changer la langue
Nous vivons dans un monde qui évolue en permanence. Comment pouvons-nous orienter ces changements continuels afin de garantir la viabilité de l’environnement mondial d’ici 2050 ? Comment parvenir à un équilibre entre l’économie et l’environnement, le court terme et le long terme ? La réponse réside dans notre façon de gérer le processus de transition, sans nous enfermer dans des systèmes non durables.

 Image © Gülcin Karadeniz

Nos sociétés font face à des risques majeurs liés à l’environnement, comme le changement climatique, la perte de biodiversité et l’épuisement des ressources naturelles. Nous pouvons également constater que de nombreux problèmes environnementaux sont liés entre eux et trouvent leurs origines dans nos systèmes sociaux et économiques. La pollution atmosphérique, par exemple, a non seulement des effets sur notre santé mais a aussi une incidence sur le changement climatique et sur la résilience des écosystèmes. Pour lutter contre la pollution atmosphérique, nous devons pas seulement examiner la dimension mondiale, mais aussi nous pencher sur nos systèmes d’alimentation, de transport et d’énergie.

Il est évident que de tels défis d’ordre systémique exigent des réponses complètes ainsi que des engagements à long terme. Des programmes visant à orienter la transition de l’Europe vers une société faiblement émettrice de carbone sont déjà en cours d’élaboration. Dans sa proposition pour le 7ème programme d'action pour l'environnement, l’Union européenne a défini sa vision à long terme pour 2050, axée sur une société faiblement émettrice de carbone. D’autres initiatives, comme Europe 2020 et le train de mesures sur le climat et l'énergie, ont défini un ensemble d’objectifs pour 2020, parmi lesquels figurent une croissance économique durable, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’amélioration de l’efficacité énergétique et un recours accru à l’énergie d’origine renouvelable.

Aligner nos travaux

L’Agence européenne pour l'environnement soutient pleinement les objectifs à long terme de l’UE et s’est engagée dans le cadre de son prochain programme pluriannuel (2014-2018) à faire le maximum pour contribuer à la réalisation de ces objectifs.

Grâce à son réseau d’information et d’observation pour l’environnement (Eionet), l’Agence occupe une position unique pour analyser les effets sur l’environnement de ces transitions sociales et économiques. Ses travaux reposent sur la compilation et l’évaluation des données transmises par les pays membres et les réseaux affiliés. L’Agence examine également les défis systémiques plus larges qui se posent, ainsi que les tendances aux niveaux européen et mondial.

Tout au long de sa nouvelle période de programmation, l’Agence continuera à renforcer ces activités essentielles visant à transmettre des connaissances de haut niveau à ses parties prenantes. Elle renforcera par ailleurs le développement de sa capacité à identifier de nouvelles difficultés et à les relier aux orientations stratégiques actuelles.

Il est clair que ces objectifs ne peuvent être atteints qu’en renforçant la coopération et le dialogue de l’Agence avec les pays membres, les parties prenantes et les partenaires institutionnels en matière de fourniture de données, et en développant sa capacité à collaborer avec ces derniers à la création de connaissances.

En communiquant ces connaissances aux décideurs politiques et aux principaux acteurs, l’Agence espère contribuer à orienter les changements en cours et à les transformer en une transition vers une société faiblement émettrice de carbone, résiliente et efficace dans l’utilisation des ressources.

Les défis à venir

Au niveau européen, l’un des défis de l’avenir consiste à améliorer l’efficacité et la mise en œuvre de nos politiques. Un autre défi que nous devrons relever sera d’éviter de nous enfermer dans des systèmes de transport, d’énergie, d’habitation et d’alimentation non durables sur le long terme. Il est donc nécessaire d’évaluer les éventuels effets des différentes voies de transition, afin de pouvoir réajuster au besoin notre stratégie en cours de route. Pour relever ces défis, il est essentiel de disposer d’une solide base de connaissances.

Il en va de même au niveau institutionnel. En nous appuyant sur vingt années d’expérience, nous devrons continuer à aller de l’avant et à ajuster, si nécessaire, nos structures internes afin d’être en phase avec les besoins de nos parties prenantes et d’y répondre. Les outils que nous utilisons pour développer des connaissances sur l’environnement et les communiquer devront aussi être de plus en plus fiables, souples et innovants, pour nous assurer d’être toujours prêts à transmettre les connaissances nécessaires, en temps utile.

Hans BRUYNINCKX

Hans BRUYNINCKX
Directeur exécutif

Éditorial publié dans l’édition 2013/1 de la lettre d’information de l’AEE, octobre 2013

Contenu connexe

Voir aussi

Geographical coverage

[+] Show Map

Actions de document
Mots-clés associés : ,

Commentaires

Agence européenne pour l'environnement (AEE)
Kongens Nytorv 6
1050 Copenhague K
Danemark.
Téléphone: +45 3336 7100